Actualités

Rs 300 d’augmentation aux élus et ex-élus : une circulaire maladroite affole les syndicats

Alors que ceux recevant un salaire de plus de Rs 50 000 n’ont pas droit aux Rs 300 de compensation salariale applicable à partir du 1er janvier, les ministres, députés, hauts fonctionnaires, Speaker de l’Assemblée nationale, Président, nominés politiques, ainsi que les anciens députés, anciens Speakers et anciens présidents de la République bénéficieront-ils de cette faveur ?

C’est ce que tend à faire comprendre la circulaire numéro 13/2019 datant du 19 décembre. En fin de semaine, le document est tombé entre les mains des syndicats et ceux-ci n’ont pas tardé à exprimer leur colère. Cependant, il semble que la circulaire en question a induit plus d’un en erreur. Le ministère des Finances a émis un communiqué samedi pour rectifier le tir et mettre les points sur les i. « Nous avons pris connaissance d’une information erronée circulant dans les médias au sujet de la compensation salariale de Rs 300 », peut-on y lire. Et de préciser que « le président de la République, le vice-président de la République, le président de l’Assemblée nationale, le président adjoint de l’Assemblée nationale, les ministres et les députés de l’Assemblée nationale ne sont pas éligibles à la compensation salariale de Rs 300, dans la mesure où leurs rémunérations mensuelles dépassent Rs 50 000 ».

Le ministère des Finances ajoute également que le paragraphe un de la circulaire « indique clairement que seuls les salariés du secteur public touchant jusqu’à Rs 50 000 par mois sont éligibles à la compensation de Rs 300 ».

Durant la matinée, Rashid Imrith, président de la Fédération des syndicats du service public, a, lors d’une conférence de presse, dénoncé le contenu de la circulaire et a estimé qu’il s’agissait là d’un faux pas du nouveau ministre des Finances, Renganaden Padayachy.

Par contre, Rashid Imrith a donné « une semaine au ministre pour étendre la compensation salariale à la totalité des travailleurs indistinctement ». Accorder Rs 300 aux personnes ayant une connotation politique et pas aux autres « serait discriminatoire » envers les autres et vaudrait une plainte à l’Equal Opportunities Commission, mais aussi à l’Independent Commission against Corruption.

La grille des compensations avalisée par le Conseil des ministres.
La grille des compensations avalisée par le Conseil des ministres.

Renganaden Padayachy : « On ne peut se tirer une balle dans le pied »

Réagissant sur Radio Plus, samedi après-midi, le ministre des Finances affirme que c’est une mauvaise interprétation de la circulaire qui donné lieu à la polémique. « On ne peut se tirer une balle dans le pied », affirme-t-il, en précisant qu’il n’a jamais été question de payer la compensation salariale aux députés, Speaker, président de la République et advisers. Ceux touchant plus de Rs 50 000 ne sont pas concernés par les Rs 300. « C’est un document technique interne », précise le ministre, qui souligne qu’il ne peut outrepasser ce qui a déjà été décidé par le Conseil des ministres.


Allocation intérimaire en attendant le PRB : les dispositions déjà prises par le ministère des Finances

Les dispositions pour le paiement intérimaire de Rs 1 000, en attendant le rapport du Pay Research Bureau (PRB), qui se fera sur une base mensuelle à partir de janvier, sont déjà prises. Dans une circulaire, le ministère des Finances indique que Rs 510 millions sont déjà budgétées pour le paiement jusqu’au mois de juin. Il nous revient que, tout comme pour la compensation salariale de Rs 300, les ministres, députés, Président et vice-Président, Speaker de l’Assemblée nationale et autres « advisers », ne sont pas concernés par cet effort. « L’allocation mensuelle intérimaire de Rs 1 000 sera payable à partir du 1er janvier 2020 aux officiers éligibles. Le paiement de cette allocation cessera une fois que le rapport à venir du PRB sera effectif », peut-on lire dans la circulaire no 12/2019.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !