Faits Divers

Rs 118 millions de drogue saisies au port : un présumé trafiquant, récemment arrêté, serait le commanditaire

Nouvelle saisie d’héroïne au port par la brigade antidrogue et les officiers du Customs Anti Narcotics Section (CANS) de la MRA, le mercredi 24 mai. Rs 114 millions d’héroïne et Rs 4 millions de cannabis provenaient de Madagascar. Deux Malgaches, Marie Gorretie Elizabeth Minoarisoa , 43 ans et Voahirana Hari Rakotoamavo, 41 ans, ont été arrêtées.

L’Anti-Drug and Smuggling Unit tente d’y voir plus clair dans l’acheminement de cette cargaison de drogue et l’implication de ces deux femmes. Elles auraient servi de couverture pour le compte d’un présumé trafiquant du Nord, récemment mis à l’ombre. Les informations des limiers s’orientent vers un présumé trafiquant qui aurait passé cette commande peu avant son arrestation. Les liens entre ces deux Malgaches, qui travaillent comme marchandes ambulantes, et ce détenu sont actuellement passés au crible. Marie Gorretie Elizabeth Minoarisoa, 43 ans, a nié après son arrestation que ces marchandises lui étaient destinées.

C’est sur le navire John Rickmers que le chargement destiné à la ressortissante malgache, résidente de Notre-Dame, est arrivé au pays le 21 mai dernier. Une fois dans la rade de Port-Louis, les officiers de la douane et ceux de la brigade antidrogue ont identifié le conteneur qui transportait les marchandises.

Mercredi 24 mai. Les officiers ont ouvert le conteneur renfermant les commandes de la Malgache.  Il s’avère qu’il y a avait un second destinataire. Voahirana Hari Rakotoamavo, une autre Malgache, habitante de Vallée Pitot. Les limiers ont interpellé les deux Malgaches et ont ouvert les marchandises en leur présence.

Le conteneur renfermait plusieurs objets : des statuettes en bois, des sacs artisanaux, des meubles et des tables, entre autres. Les marchandises ont alors été soumises au scanner.

Statuettes et tables remplies de drogue

Les officiers ont constaté des caches dans les statuettes. À l’intérieur, un sac en plastique renfermait une poudre  blanche. Plusieurs colis étaient aussi dissimulés dans les tables. Les chiens, Seunjie et Milo, de la CANS ont repéré l’héroïne et le cannabis. Les suspects ont été immédiatement arrêtés.

Au total, ce sont 7,6 kg d’héroïne et 6,6 kg de cannabis (d’une valeur marchande de Rs 118 millions) ont été saisis. Mais Marie Gorretie Elizabeth Minoarisoa, après son arrestation, a soutenu aux limiers que ces marchandises, bien qu’à son nom, ne lui appartenaient pas.

La brigade antidrogue a organisé un exercice de controlled delivery pour mettre la main sur le troisième suspect mercredi. Mais personne n’est venu récupérer les objets du conteneur. Les deux Malgaches n’ont pas donné leur version des faits. Elles comparaîtront ce vendredi devant la cour de Port-Louis pour leur inculpation.

  • Ed nou pou kont ou!

  • Mauritius Finance

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !