Live News

Rs 110 millions pour combattre la criminalité dans la région

14 unités de la police auront des bureaux dans cet immeuble.

Un nouveau quartier général de la Mauritius Police Force Metropolitan North Division opère depuis le mercredi 19 janvier à Abercrombie. L’immeuble, qui abrite deux étages, a coûté Rs 110 millions. C’est le Premier ministre Pravind Jugnauth qui a procédé à l’inauguration de ce bâtiment flambant neuf.

Le commissaire de police par intérim Anil Kumar Dip, le Divisional Commander l’Acp Oozeer, responsable de la Metropolitan North Division, ainsi que d’autres hauts gradés de la police étaient présents. Dans son allocution, le PM a fait ressortir que l’ouverture de ces locaux qui abritent plusieurs unités de la police, dont une salle d’identification, représente un grand événement. 

La Criminal Investigation Division de Port-Louis, la brigade des mineurs, l’Emergency Response Service, la Scene of Crime office… Au total, 14 unités sont logées dans le bâtiment, doté d’équipements. « Bann polisies meritt gayn enn environman meyer, boukou plis fasilite e lespas. Nou lobzektif se en mem tan donn enn meyer serviss piblik », a déclaré le chef du gouvernement

Il s’est appesanti sur le maintien du « law and order ». « Nous avons modernisé les infrastructures, ce qui est dans la vision du gouvernement. Le ‘law and order’, c’est un secteur dont je m’occupe, ayant aussi la responsabilité de la Défense.  C’est une priorité. Depuis 2015, nous avons beaucoup dépensé pour continuer à investir dans les infrastructures, la formation des policiers, les équipements et la haute technologie, entre autres », a-t-il soutenu . Il souligne notamment que le projet Safe City est d’une grande aide à la police.

Il a tenu, par ailleurs,  à féliciter l’efficacité de la police. « To kriminalite e bann deli grav inn bese. Le bu se ki dimounn kapav viv plis en sekirite. Mo felisit osi zot inisiativ, par examp Community Policing, interaksyon ek fors viv ».

Mais Pravind Jugnauth a aussi tenu à rappeler que le combat contre la criminalité n’est pas que l’affaire de l’État et de la police. « Ce n’est pas juste la responsabilité du gouvernement. Chaque citoyen est appelé à collaborer avec les instances policières. Il y a ceux qui soutirent la mafia. Il y en a d’autres qui font obstacle à la police en usant de violence. Nous ne tolérons pas ce genre d’attitude. Je tiens à saluer les policiers qui sont déterminés à faire face à ces dangers qui les guettent. Bravo pour leur sens du devoir. Il est important qu’ils aient la confiance de la population », a-t-il tenu à faire ressortir. 

Il met aussi en garde les brebis galeuses au sein de la profession. « Ena pa pran responsabilite, zot konpliss ek bann kriminel, kone ki so konsekans. Pou bann ki lontan dan la fors, zot pena drwa a lerer. Kot ena pou azir nou pou azir », a-t-il prévenu.

Pour les trois années à venir, le commissaire de police et ses hommes ont mis en place un plan stratégique pour combattre la criminalité. Plan basé sur les recommandations de plusieurs instances, dont les Nations unies et la commission d’enquête sur la drogue. « Les criminels évoluent, mais nous tenons à les faire reculer. C’est pour cette raison que ce plan a été mis en place », s’est-il félicité.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !