Législatives 2019

Á Route Hugnin, Rose-Hill : Deven Nagalingum et Jenny Adebiro font du porte-à-porte

Jenny Adebiro et Deven Nagalingum.

Deux des trois candidats du MMM aux législatives du 7 novembre prochain, Deven Nagalingum et Jenny Adebiro étaient à la route Hugnin, à Rose-Hill, et dans les rues avoisinantes, en fin d’après-midi du lundi 21 octobre. Cet exercice de porte-à-porte, en prévision de la réunion nocturne de ce mardi 22 octobre dans ce quartier, leur a permis de prendre le pouls des riverains.

C’est en terre connue que l’ex-maire des Villes-Sœurs et ex-PPS, Deven Nagalingum, et en l’absence de Paul Bérenger, a pu se rendre compte des réalités cachées de cette grande artère qui sépare Rose-Hill de ses faubourgs. Flanqué de sa colistière Jenny Adebiro, d’Iqbal Calcateea et de Zabeen Mooraby, il a aisément renoué avec des personnes qui se souviennent encore de son mairat à Beau-Bassin/Rose-Hill. « La truv zot, apre zot disparet », lance certains des riverains ou encore, cette jeune fille au chômage après l’obtention de son diplôme de l’Université de Maurice qui les interpelle. Les deux candidats en prennent note et répliquent que le MMM apportera des solutions à leurs attentes. 

« Bizin donn Paul Bérenger so sanss, donn MMM so sanss », font-ils valoir en chœur. 

D’une cour à l’autre, sans oublier des couloirs où les immeubles se juxtaposent, le petit groupe distille le message du MMM, critique la politique de leurs adversaires et invite à la réunion nocturne de ce mardi. Des gosses les entourent, leur offrent des bonbons et une femme peine à croire aux promesses des politiciens. « C’est notre défi, lâche-t-il à ses amis. Il faut leur démontrer que tous les politiciens ne sont pas des menteurs. » Dans une cour voisine, une porte s’ouvre sur une jeune qui les écoute poliment mais croit-elle vraiment à leurs discours ? « Ce n’est pas un problème, explique Jenny Adebiro, qui découvre l’endroit. Il faut surtout écouter. » Des exercices du même genre sont prévus durant les prochains jours dans les autres localités de la circonscription. Partout, explique Deven Nagalingum, il peut compter sur des soutiens historiques, qui lui ouvrent des portes. « Ça c’est très motivant, au moins nous ne sommes pas repoussés », se réjouit-il.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !