Faits Divers

Route Cocoterie, Sainte-Croix : en moins d’une heure, deux arrestations liées à la drogue

Route Cocoterie, Sainte-Croix La SARS a monté ces opérations sur la base de renseignements crédibles.

En moins d’une heure, des éléments de la Special Anti-Robbery Sqaud (SARS) du Metro Nord ont effectué deux arrestations à la route Cocoterie, Sainte-Croix, le samedi 7 décembre. Un habitant de Rivière-du-Poste, âgé de 27 ans, et un habitant de Nouvelle-France, 43 ans, chauffeur de taxi de profession, ont été appréhendés.

Des éléments de la (SARS) ont monté une opération à la suitede plusieurs informations crédibles concernant de la drogue dangereuse qui circulait à la route Cocotterie, Sainte-Croix. Vers 10 heures, le samedi 7 décembre, ils étaient déjà sur le qui-vive et ont approché un chauffeur de taxi suite à son comportement suspicieux. Il s’agissait d’un certain Imran F., âgé de 43 ans, qui habite la région de Nouvelle-France. Les éléments de la SARS ont procédé à une fouille corporelle sur lui. C’est ainsi qu’ils ont retrouvé deux doses de drogue synthétique enveloppées dans du papier aluminium dans la poche avant de son pantalon. Le chauffeur de taxi a été immédiatement arrêté et conduit au poste de la SARS. Là-bas, il aurait dit aux enquêteurs : « De doz syntetik sa misie, pou mo fime sa, donn mwa enn sans ».

Trente minutes après cette première arrestation, toujours à la route Cocotterie, un jeune homme de 27 ans, qui marchait le long du chemin, a attiré l’attention des limiers de la SARS. Interrogé par ces derniers, cet habitant de Rivière-du-Poste, un dénommé Ramakant J. qui a pour sobriquet ‘Ootam’, ne s’est pas montré coopératif. Lors d’une fouille sur le jeune homme, quatre feuilles d’aluminium entièrement pliées ont été retrouvées dans la poche avant de son pantalon. Chaque feuille contenait une certaine quantité d’une substance solide brunâtre, soupçonnée d’être de l’héroïne. C’est alors qu’il a avoué aux policiers : « Brown sa misie, mo finn pran sa pou mo konsome, les mwa ale ». Arrêté, il a été aussitôt transporté au bureau de la SARS.

Les deux individus ont été relâchés sur parole en attendant leur comparution devant la justice sous peu. Ils font face à une charge provisoire de ‘possession of dangerous drug’ chacun. Les deux opérations ont été menées par le sergent Pawnowa de la SARS du Metro Nord.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !