Magazine

Rouksaar Waseemah Jareeag : une passion débordante pour l’art du maquillage

Le premier photo shoot de Rouksaar Waseemah Jareeag.

Elle troquerait volontiers son tournevis pour un pinceau et un rouge à lèvres. Secrétaire administrative chez RWC Car Rental, Rouksaar Waseemah Jareeag voue une passion pour le maquillage et le henné.

«N’oublies jamais qui tu es malgré la célébrité et la richesse ». Tel est le conseil de son papa depuis sa plus tendre enfance. Avec plus de 3000 abonnés sur son compte Instagram, Rouksaar Waseemah Jareeag poste des photos d’elle toutes plus étonnantes les unes que les autres. En effet, alors qu’elle n’a aucune connaissance en matière de maquillage, elle arbore malgré tout un look chic qui attire ses followers. « Je ne suis pourtant pas une professionnelle, mais de nombreuses femmes sont subjuguées par les photos que je poste sur mon compte Instagram », nous dit celle qui voue une passion pour le maquillage, le mehendi et la photographie. « Durant mon temps libre, j’aime me maquiller et me prendre en photo. On me demande souvent si je suis une makeup artist et si je peux maquiller des filles. Toutefois, je refuse souvent, car je manque peut-être de confiance en moi », nous confie-t-elle.

Pour cette habitante de Plaine-des-Papayes, le henné et le maquillage forment un art hors du commun pour lequel elle aimerait un jour se perfectionner. « L’application du mehendi est un métier pour lequel je souhaiterais me professionnaliser dans un futur proche. Le fait de tenir un cône entre mes mains et dessiner des formes multiples éveille en moi un plaisir qui se transforme au fil du temps en une véritable passion. C’est tout comme le maquillage, car le pinceau qui épouse les contours de mon visage est similaire à un artiste qui essaie de peindre un tableau », fait-elle ressortir.

Rouksaar Waseemah Jareeag revient sur un souvenir qui a marqué son enfance. C’était aussi sa première rencontre avec l’univers de la beauté. « J’ai toujours été attiré par le maquillage, mais ma maman, très protectrice, m’empêchait de toucher à ses bâtons de rouges à lèvres. Elle n’appréciait pas trop le fait que je m’intéresse au maquillage. Une fois arrivée à l’adolescence, j’ai commencé à regarder des tutos sur Internet et c’est ainsi que j’ai appris à maîtriser les techniques de base. Quand j’étais en Form III, j’aimais appliquer du mehendi. Mon rêve est de devenir un jour une artiste professionnelle beauté, plus précisément, une henna artist ». Parallèlement à son travail, elle applique des dessins de henné dans le voisinage.

Elle nous confie qu’elle puise sa force et sa confiance en elle dans le support que lui procurent ses parents et son fiancé. « J’ai appris qu’il faut faire preuve de patience dans la vie, car l’argent ne fait rien. C’est le talent qui prime. Je souhaite développer cette compétence peut-être en me professionnalisant davantage pour pouvoir prendre mon envol et assurer un service de qualité auprès de mes futures clientes ». 

Vous pouvez la suivre sur sa page instagram: rouksaar.wj

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !