Live News

Roshaan Kulpoo : «La consommation ne relancera pas l’économie» 

Jean-Luc Emile (au centre) et ses invités lors de l’émission.

Il a été question du Budget 2023-2024 au coût de Rs 200 milliards dans l’émission Au cœur de l’info, animée par Jean-Luc Émile, le mardi 6 juin. Les invités sont d’avis que la stratégie de miser sur la consommation ne va pas relancer l’économie et qu’elle n’est pas soutenable. 

Publicité

L’expert en inclusion financière, Roshaan Kulpoo, explique que Maurice est une société « hyper consommatrice » et évoque l’endettement des ménages qui est de Rs 147 milliards. « On mise sur la consommation pour financer le Budget. Or, elle ne va pas relancer l’économie. Le modèle basé sur la consommation n’est plus soutenable pour notre petit peuple », avance-t-il.

Il déplore aussi qu’il n’y ait aucune feuille de route en vue de créer de nouveaux piliers pour augmenter les revenus. « Le ministre des Finances a raté le coche. On ne peut pas “gamble” en disant que la croissance va augmenter. Reste à savoir s’il ne faudra pas venir avec un mini-budget dans les mois à venir. » 

Il estime que le ministre des Finances aurait dû mettre un frein au gaspillage au niveau de l’État. « Les mauvaises nouvelles sont là. Si on a envie de générer des revenus, il faut de nouveaux secteurs. » 
Le député du PTr, Ehsan Juman a lui estimé que le Budget a été bâclé et que le gouvernement ne s’est pas attaqué aux problèmes. « Ils continuent à prendre du peuple, mais sont obligés de retourner aux gens à cause de la situation difficile. Ce budget n’a pas jeté les bases pour l’avenir », lance le parlementaire. 

Daniella Bastien, anthropologue connue pour son engagement politique au sein du Mouvement militant mauricien, regrette qu’il n’y ait pas de vision claire et sincère pour le pays. « Ce gouvernement joue avec l’émotion du peuple en disant qu’on a bien géré le pays, malgré la Covid-19. Mais il omet d’aborder les scandales concernant l’achat de médicaments. Il faut arrêter de jouer avec les émotions de la population et prôner la transparence. C’est dangereux de vendre des rêves », dit-elle. 

Pour Claude Canabady, secrétaire de la Consumers’ Eye Association, de nombreuses personnes sont dans la détresse. « L’endettement va encore augmenter. On avait demandé la taxe progressive pour les personnes démunies, mais c’est le contraire. Ce sont ceux qui gagnent le plus qui payeront le moins. Il y a eu une baisse artificielle de l’essence. Les gens continueront à s’endetter et ce sera pire », estime-t-il. 

Selon l’économiste Swadicq Nuthay, les taxes rapporteront Rs 179 millions et la balance sera sur la dette. Il note que le déficit budgétaire est chronique à Maurice depuis quinze à vingt ans. « Il faut une dynamique pour ramener le déficit à la baisse. On est habitué à avoir tout gratuitement. Il y a une dose de social, mais il n’y a pas eu des extrêmes et des largesses. C’est un budget responsable. »
 

  • n vous donne rendez-vous les 6, 7 & 8 octobre au SVICC à Pailles pour Le Grand Salon du Déstockage Maison & Jardin de 10h00 à 18h00.

  • Retrouvez le nouveau numéro du magazine Le Défi Moteurs chez votre marchand de journaux et en supermarché.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !