Actualités

Rosemond Saminaden : «Nous voulons seulement notre droit de retour aux Chagos»

chagos

L’Assemblée générale du Groupe Réfugiés Chagos (GRC) a eu lieu le mardi 12 mars au centre Lisette Talate à Pointe-aux-Sables. Cela a été l’occasion pour Olivier Bancoult, leader du GRC, et Rosemond Saminaden, doyen de la communauté chagossienne, de faire le point sur la collaboration de l’ONG et du gouvernement mauricien dans le dossier Chagos devant la Cour internationale de justice (CIJ).

D’emblée, Rosemond Saminaden a tenu à préciser que le GRC a « collaboré » avec le gouvernement. « Nous ne travaillons pas avec le gouvernement. Nous voulons simplement avoir notre droit de retour aux Chagos », a-t-il dit. Olivier Bancoult a, pour sa part, réagi aux critiques et aux craintes exprimées après l’annonce de l’avis consultatif de la CIJ. Il estime que certains membres de la communauté chagossienne résidant en Grande-Bretagne ont mal interprété l’avis consultatif. « Ils pensent qu’ils courent le risque que le gouvernement britannique confisque leurs passeports. Ce qui n’est pas le cas », a fait comprendre le leader du GRC.