Xplik ou K

À Rose-Belle : des maraîchers ne respectent pas les lois

foire de Rose-Belle Hormis les étals, certains placent des marquises en dehors du marché, alors que c’est illégal.

Lovena, 44 ans, maraîchère à la foire de Rose-Belle depuis plus de sept ans, explique que plusieurs marchands opérant au marché de Rose-Belle font face à un problème récurrent. « Plusieurs marchands possédant leurs étals dans l’enceinte du marché placent des marquises en dehors de l’enceinte, alors que c’est illégal », confie Lovena.

Selon la quadragénaire, lorsque ces derniers installent leurs marquises, lors des averses, l’eau de pluie se répand à l’intérieur du marché et abîme leurs articles. « Nous avons à plusieurs reprises consigné des plaintes auprès du conseil de district de Grand-Port, mais rien n’a été fait ». Selon la plaignante, ce problème surviendrait les dimanches principalement en raison de l’absence des inspecteurs.

Sollicité, Nirmal Domah, président du conseil de district de Grand-Port, explique « que certains maraîchers qui possèdent leurs étals dans l’enceinte du marché utilisent également l’extérieur du marché pour vendre leurs articles. Cette pratique est illégale, car la loi ne le permet pas », dit-il. «Je tiens à préciser que nos inspecteurs ont fait le nécessaire pour leur servir des contraventions. Nous avons besoin de l’assistance de la police, mais cela est payant. Notre budget ne nous permet pas de payer dix policiers pour être présents, chaque jour de foire, pour le maintien de l’ordre. Nous avons écrit au Commissaire de police pour avoir une assistance renforcée au sein du marché, il nous a fait comprendre que ce service est payant. Toujours est-il que le problème actuel, c’est que certains marchands refusent de coopérer avec les autorités », concède le président du conseil.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective