Xplik ou K

Rohit Boolaky Stadium à Rivière-du-Rempart: Il faut payer Rs 800 pour jouer

Rohit Boolaky Stadium à Rivière-du-Rempart
Irshaad Beebeejaun, un habitant de Rivière-du-Rempart, un mordu du ballon rond est membre de l’équipe locale de football, le Sporting Boys Club. Les mardis et jeudis, son équipe s’entraîne sur le terrain de Rohit Boolaky Stadium à Rivière-du-Rempart. Cependant, ces footballeurs viennent d’apprendre qu’ils devront payer Rs 400/heure par équipe à partir du 1er octobre. Il ne cache pas son dépit. « Autrefois le terrain de football était placé sous la gestion du conseil de district de Rivière-du-Rempart. Désormais, c’est le Mauritius Sports Council qui en assume la responsabilité. Le Rohit Boolaky Stadium de Rivière-du-Rempart était fermé depuis juin 2015. Nous avions l’habitude de payer Rs 175/heure pour pouvoir y jouer. Toutefois, notre équipe vient de recevoir une lettre du MSC, qui prend effet à compter du 1er octobre 2015, nous informant que dorénavant, les frais d’utilisation passent de Rs 175 à Rs 300 de 15 à 18 heures et à Rs 400/heure après 18 heures. C’est une somme exorbitante », nous explique Irshaad, très amer. Le souci, c’est qu’il n’existe qu’un seul terrain de football dans les environs et la région compte douze équipes. « Lorsque le terrain était géré par le conseil de district de Rivière-du-Rempart, il n’y a jamais eu de problème. C’est vrai que le lieu n’était pas éclairé et que le MSC a fait le nécessaire, quoique nous devions cotiser entre joueurs pour payer les frais d’utilisation. Le hic, c’est que tous les membres de l’équipe ne travaillent pas, certains étudiants jouent avec nous. Certes, les jeunes souhaitent promouvoir ce sport-roi chez nous, mais la décision du MSC ne nous laisse pas beaucoup de choix. Si nous ne pouvons pas payer, nous ne pourrions plus jouer sur un terrain réglementaire. Nous avons soumis une requête auprès du District Council pour obtenir un autre terrain, nul n’a jamais répondu à notre correspondance. Nous avons l’impression qu’au niveau des autorités, personne ne se soucie du sort de ces équipes privées d’un bon terrain de football…», souligne Irshaad. Le Défi Quotidien a sollicité des précisions auprès du Mauritius Sports Council. « Le terrain sera disponible à partir du 1er octobre 2015, il est toujours en période de maintenance. Tous les terrains gérés par le MSC ont été placés sur une même plateforme, explique » un représentant de l’instance de Belle-Rose. Plusieurs améliorations ont été faites. Par exemple, le vestiaire est bien équipé. Les utilisateurs des infrastructures doivent tenir compte des dépenses. Les heures supplémentaires nous reviennent à Rs 500 000  par mois, car le terrain est ouvert dès 5 heures le matin. Nous ne disposons pas d’un budget pour les coûts supplémentaires. Il nous faut trouver des solutions. à l’ouverture, les joueurs qui s’entraîneront entre 15h15 et 18 heures ne paieront rien ». En attendant, les joueurs, les équipes, les clubs, et la fédération espèrent que leurs doléances seront considérées et que le MSC réduira les frais réclamés. « Pensez donc, si nous jouons pendant deux heures, il faudra débourser Rs 800, à chaque fois. C’est une somme astronomique» soutient Irshaad.
Related Article

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more