Live News

Roddy Pottayya et Mitra Bungaroo retrouvés noyés dans un lac : la police tente de reconstituer le parcours des deux infirmiers

Les corps de Mitra Bungaroo et Roddy Pottayya ont été repêchés dans un lac à Senneville le dimanche 16 janvier.

Dans quelles circonstances Roddy Pottayya et Mitra Bungaroo se sont-ils noyés ? C’est ce que s’attelle à déterminer la police depuis la découverte des cadavres de ces deux infirmiers de l’hôpital de Souillac dans un lac à Rivière-des-Anguilles, le dimanche 16 janvier. Si la thèse de l’accident est privilégiée, les enquêteurs vérifient une information selon laquelle d’autres personnes auraient pu accompagner les deux collègues.    

La Criminal Investigation Division (CID) de Rivière-des-Anguilles progresse à petits pas dans son enquête sur la noyade de Roddy Pottayya, 35 ans, et Mitra Bungaroo, 34 ans. Ces deux infirmiers de l’hôpital de Souillac, qui étaient amis selon leur entourage, ont été retrouvés noyés, le dimanche 16 janvier, dans un lac à Senneville. 

Pour l’heure, la thèse d’une noyade accidentelle reste privilégiée. L’un des deux serait tombé à l’eau et l’autre aurait tenté en vain de le secourir, au prix de sa vie. Le fait que les victimes étaient habillées accrédite cette hypothèse. En outre, les enquêteurs ont appris que Roddy Pottayya n’aimait pas se baigner car il souffrait d’allergies qui lui causaient des problèmes de peau.

Toutefois, des zones d’ombre entourent les circonstances du drame. C’est pourquoi la police tente de reconstituer le parcours des deux collègues dans l’après-midi du samedi 15 janvier. Elle doit notamment vérifier une information qui lui a été communiquée par une source proche de Roddy Pottayya. Selon celle-ci, une ou plusieurs personnes auraient accompagné Roddy et Mitra ce jour-là et auraient pu se trouver avec eux au bord du lac.

Ce mardi 18 janvier, des enregistrements de caméras de vidéosurveillance de la région, datant du 15 janvier, ont été réquisitionnés. Les enquêteurs ont visionné une partie des images mais jusqu’ici, ils n’ont pas aperçu le véhicule de Roddy Pottayya, qui a été retrouvé dimanche sur l’aire de stationnement d’un parc de loisirs situé à proximité. Dans le même temps, l’audition des proches des défunts se poursuit. L’épouse du jeune homme, avec qui il était en instance de divorce, a été entendue.  

La CID de Rivière-des-Anguilles attend également les conclusions des experts de la police scientifique, qui a inspecté les rives de l’étendue d’eau. Des cannettes de bière vides ont été découvertes à un endroit où les deux infirmiers auraient pu se trouver. Des prélèvements effectués sur ces objets sont en cours d’analyse. Si les ADN de Roddy Pottayya et Mitra Bungaroo étaient présents sur les cannettes et que des traces biologiques provenant d’une autre personne y étaient décelées, l’affaire prendrait une autre tournure.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !