Politique

Roches-Noires - Navin Ramgoolam : «Nous sommes déjà en campagne électorale»

Navin Ramgoolam

Le leader du Parti travailliste dit qu’il est déjà en mode campagne électorale. Il était invité dans une fonction sponsorisée par les membres de son parti à Roches-Noires. Il a tenu un discours dans lequel se mêlaient promesses, palmarès et démagogie.

Le leader du Parti travailliste (PTr), Navin Ramgoolam, était l’invité d’honneur d’un déjeuner organisé par les Forces vives de Roches-Noires pour les personnes âgées, hier, dans l’enceinte de l’école primaire de la localité. L’événement était sponsorisé par plusieurs membres du PTr et lors de son discours, l’ancien Premier ministre a fait la cour aux personnes âgées. Aux questions de la presse par la suite, il a dit qu’il était déjà en campagne.

L’ancien Premier ministre enchaîne les promesses durant ses dernières sorties. Dernièrement, il a promis que la pension d’invalidité continuera d’être payée, même quand le bénéficiaire atteint l’âge de la pension de retraite. Interrogé à l’issue de son discours sur le sujet, il estime qu’il faut avoir des propositons.

« Ce n’est pas que je fais plein de promesses. Les gens veulent connaître nos propositions. J’ai dû prendre quelques engagements pour montrer que nous ne faisons pas que critiquer, que nous avons des propositions à faire. » 

« Nous sommes déjà en campagne électorale », indique-t-il. Cela s’entendait dans un discours émaillé de promesses et de rappels d’accomplissements passés. « Quand je suis devenu Premier ministre, j’ai décidé qu’il fallait que les personnes âgées puissent se divertir, d’où les centres récréatifs. La dernière campagne électorale a été faite sur le mensonge et tout le monde a voté. Ils ont promis Rs 5 000 et tout le monde a oublié ce qui avait été réalisé auparavant », a-t-il ajouté. Le leader du PTr a ainsi promis que les personnes âgées pourraient fréquenter les centres récréatifs plus souvent s’il revenait au pouvoir et qu’il ferait en sorte de réduire les frais.

Un autre vieux projet concernant les personnes âgées a refait surface. « J’ai travaillé six mois dans un hôpital gériatrique en Angleterre. Le corps d’une personne âgée réagit différemment à la maladie. C’est pourquoi un hôpital gériatrique est important. » Il a promis de relancer ce projet. 

Navin Ramgoolam a poursuivi sur la thématique gériatrique en disant que durant la campagne électorale de 1995, il n’avait jamais promis de doubler la pension, ignorant l’état des finances nationales. « Mais après, je n’ai pas attendu pour doubler la pension », a-t-il déclaré. 

Puis, ce fut au tour des attaques contre le gouvernement qu’il a accusé de priver la région d’électricité et d’eau, en raison de sa présence. « On fait ce genre de choses quand on a peur, pourquoi n’arrête-t-on pas les gens qui détruisent les kalimayes ? S’ils pouvaient renvoyer les élections générales, ils le feraient. Ils ont essayé en 1995. Ils sont capables de créer une bagarre raciale pour renvoyer les élections », a-t-il estimé.