Faits Divers

Roche-Bois - Dernière virée mortelle d’un adolescent : Yohan Laroche tué lors d’un virage mal négocié

Joseph Yohan Laroche La victime, Joseph Yohan Laroche, 16 ans.

Fin tragique pour Joseph Yohan Laroche, 16 ans, aux petites heures du samedi 31 août. Cet habitant de Roche-Bois revenait d’un restaurant à motocyclette lorsqu’il aurait mal négocié un virage à l’Allée Tamarin, Batterie-Cassée. La motocyclette a alors terminé sa course contre un mur. Transporté d’urgence à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo, l’ado a rendu l’âme. 

Un passager, qui se trouvait en compagnie de la victime, s’en est sorti avec des blessures. La police d’Abercrombie a été mandée sur place. Un alcotest n’a pu être effectué sur l’adolescent en raison de son décès. L’autopsie pratiquée par le docteur Chamane, Police Medical Officer (PMO), dans la journée du samedi 31 août, a attribué le décès à de multiples blessures. 

Au domicile des Laroche à Roche-Bois, c’est la consternation. Samedi, les préparatifs étaient en cours pour les funérailles prévues ce dimanche 1er septembre, à 11 heures, à la chapelle de Roche-Bois. Le frère cadet de la victime, âgé de 10 ans, n’arrivait toujours  pas à accepter  cette dure réalité. 

Rosemonde, la mère de la victime, affirme que Yohan l’avait informée qu’il allait acheter le pain dans la soirée de vendredi. Il a quitté la maison sur sa motocyclette. Tard dans la soirée, alors que Yohan n’était toujours pas rentré, Rosemonde ne s’inquiétait pas, car le jeune homme avait l’habitude d’aller danser dans un pub non loin de chez eux. C’est aux petites heures samedi matin que Rosemonde a été informée de la triste nouvelle. « Enn so kamarad inn vinn dir mwa vinn vit, Yohan inn fer aksidan lor simin », dit-elle. 

Rosemonde s’est alors  précipitée sur les lieux, non loin de sa maison. Sur place, elle a vu une scène qui restera gravée dans sa mémoire. « Kan monn ariv laba, monn trouve kouma linn kraz kraze. » La police était déjà sur place, ainsi qu’un ami de Yohann, qui l’accompagnait également.  Les deux jeunes blessés ont été transportés à l’hôpital, en compagnie de Rosemonde. Mais peu après son arrivée à l’hôpital, Yohan a rendu l’âme. 

Rosemonde, la mère : «Kouma dir monn perdi mo lamin drwat»

« Kouma dir monn perdi mo lamin drwat. » C’est en ces termes que Rosemonde évoque la perte de son fils aîné. Accablée par ce drame, Rosemonde affirme que Yohan était un enfant « débrouillard », qui n’hésitait pas à mettre la main à la pâte pour l’aider dans toutes ses démarches, tout comme à la maison. Elle raconte que Yohan venait de terminer ses études en Grade 11. Il avait prévu d’aller suivre des cours pour devenir peintre. « Linn fini apply pou so kour », dit-elle. Rosemonde nous révèle que depuis tout petit, Yohann chérissait le rêve de devenir peintre. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !