Magazine

Rivière-du-rempart : Là où feuilles et fleurs poussent … au gré du temps

Nathalie est une passionnée des plantes depuis son enfance.

Relaxantes, réconfortantes et apaisantes, les tisanes sont très populaires pour leurs bienfaits sur la santé. D’aucuns en prendront certainement pour passer les fêtes dans de bonnes conditions. Surtout après des repas traditionnels copieux.  Cette semaine, Le Dimanche/L’Hebdo vous propose un tour dans les champs de cannes à Shoenfeld Road, Rivière-du-Rempart. Histoire de découvrir, chez Feuilles et Fleurs, des plantes cultivés au gré du temps par l’herboriste Nathalie Baissac Daruty de Grandpré, qui en fait des tisanes naturelles, de façon artisanale.

« Cette nouvelle aventure m’a permis de m’épanouir en tant qu’épouse, mère et femme. Cela tout en étant financièrement autonome »

Sous un soleil de plomb, nous empruntons un sentier boueux dans les champs de cannes à Rivière-du-Rempart afin de trouver le terrain agricole abritant l’atelier de production Feuilles & Fleurs. Dès l’entrée, nous sommes confrontés à une magnifique allée ornée d’arbustes de sauge et de romarin, tous dandinant sous le vent.

Nathalie Baissac Daruty et ses employés, Sila et Nikesh, à l’heure de la récolte.
Nathalie Baissac Daruty et ses employés, Sila et Nikesh, à l’heure de la récolte.

Accueillie par la maitresse des lieux, Nathalie Baissac Daruty de Grandpré, nous faisons une incursion dans l’atelier pour découvrir ses activités. Assise à une table, Sila fait machinalement des fagots avec les feuilles de sauge qu’elle vient de cueillir du jardin. Bras droit de Nathalie depuis trois trois ans, elle travaille pour Feuilles & Fleurs. Issue d’une famille de planteurs, elle a, dans un premier temps, aidé Nathalie à planter des légumes dans son jardin-potager à Goodlands. Ensuite, Sila a basculé dans la plantation des plantes médicinales pour la production des tisanes naturelles. « Cultiver la terre, j’adore ça », dit Sila d’un sourire timide.

Après avoir laissé sécher les plantes, Sila et Nikesh en font des fagots.
Après avoir laissé sécher les plantes, Sila et Nikesh en font des fagots.

À côté se trouve Nikesh. Lui, il est un étudiant en biologie à l’université de Maurice. Depuis novembre, il travaille pour Feuilles & Fleurs sous le SME Graduate Scheme. « Moi, j’ai pour responsabilité d’analyser les plantes qui sont cultivées », dit-il.

Nathalie tire une chaise pour raconter l’histoire de son entreprise. « Feuilles & Fleurs est un passetemps en 2014, qui est devenu, depuis le mois de janvier 2019, mon métier. Nous proposons un assortiment de tisanes préparées à partir des plantes cultivées sans produits chimiques, dans le jardin derrière l’atelier. » Et de dire que, parmi les plantes, on retrouve romarin, curcuma, gingembre, mélisse, sauge, ayapana, citronnelle et menthe. « Ce sont les ingrédients phares que nous utilisons pour la composition de nos tisanes naturelles. Et pour rendre le goût plus agréable pour certaines concoctions, nous y ajoutons aussi des épices telles que la cardamone et la cannelle. »

L’herboriste souligne toutefois que des tests sont faits au préalable d’après ses connaissances des plantes, avant qu’elle fasse un quelconque mélange. « Il y a des plantes qui se marient bien ensemble et d’autres non », précise la femme entrepreneure.

Armoire avec déshydrateur pour faire sécher les plantes.
Armoire avec déshydrateur pour faire sécher les plantes.

Le regard tourné vers les étagères, où se trouvent une pléiade d’ingrédients soigneusement conservés dans des bocaux étiquetés, l’entrepreneure dira qu’après la récolte, les feuilles et autres ingrédients sont séchés à faible température dans une armoire doté d’un déshydrateur. « Ce processus est important pour maintenir la fraicheur le plus longtemps possible des ingrédients que nous utilisons pour faire nos tisanes et infusions. Ensuite, nous les conservons dans des bocaux. Lorsque nous avons des commandes, nous produisons la quantité de tisanes requise. Mais nous en faisons aussi lorsque nous participons à des marchés ou pour placer dans des points de vente », renchérit-elle. Et de dire que le prix des tisanes de la marque Feuilles & Fleurs varie entre Rs 250 et Rs 275, dépendant les saveurs.

Une variété de sachets de tisanes est proposée.
Une variété de sachets de tisanes est proposée.

Infusions à la sauge

Parmi les sachets proposés, nous retrouvons la tisane fortifiante, le thé Moringa, ainsi que l’infusion Senteurs tropicales. Mais encore des infusions à la sauge, au basilic sacré, à l’ayapana et à la citronnelle des Indes, entre autres.

« Nous sommes sur place, les lundis aux vendredis à partir de 7 heures. Dès notre arrivée, nous entretenons les plantes, tout en enlevant les mauvaises herbes. Puis, Sila fait la récolte. Tandis que moi, je m’occupe de la partie administrative, tout en gèrant la production par rapport aux commandes que nous avons reçues », explique Nathalie.

À savoir que c’est en 2012 qu’elle a vendu ses premières tisanes lors d’un marché de Noël à l’École du Nord. « Je cultivais les plantes dans mon jardin à la maison, car j’adore les infusions. Après ce premier marché, j’ai eu des commandes. Très vite, ma salle à manger était devenue mon atelier. Ensuite, de bouche à oreille, Feuilles & Fleurs s’est fait une clientèle. Mes produits sont en vente à Le Vélo Vert, aux Spas de Veranda, à l’épicerie La Corbeille, à Labourdonnais, dans une boutique au Craft Market du Caudan et au Super U de Grand-Baie, entre autres. Nous prenions aussi des commandes sur notre page Facebook. D’ailleurs, nous le faisons encore », dit-elle. Et d’ajouter que c’est la recette des ventes, pendant ces années, qui lui a permis de construire son atelier et d’ouvrir son commerce à Rivière-du-Rempart en 2019.

Mots d’elle

Reconvertie en femme entrepreneure, Nathalie était autrefois une enseignante d’histoire à l’École du Nord. D’origine mauricienne, elle explique qu’elle a vécu son enfance dans les montagnes à la Réunion. D’où son intérêt pour la nature. « C’est la seule chose qui est vraie », dit-elle. Et de partager que sa passion pour les plantes date de son enfance.

D’une part, car elle est la fille d’une mère fleuriste et, d’autre part, car ses parents avaient un jardin créole en devanture de leur maison. Lieu où poussaient des plantes à vertus médicinales, telles que verveine, citronnelle, romarin et autres aromates. Mais encore des plantes à épices.

« J’adore les infusions depuis mon enfance. Adolescente, je m’amusais aussi à faire des cosmétiques d’après un livret que ma sœur avait offert à ma mère. Dedans, il y avait la recette de l’Elixir de la Reine de Hongrie. Il va sans dire que j’ai pris de l’huile d’olive et des plantes séchées pour en faire. Cela était censé de me faire avoir une belle peau », dit-elle dans un éclat de rires.

Mariée en 1995, Nathalie met cap sur Maurice. Diplômée en histoire, elle travaille dans une école privée. En 1996, elle donne naissance à des jumelles. Et elle quitte sa profession trois ans après la naissance de son fils en 2006.

Quelques mois plus tard, elle s’ennuie après avoir passé son temps à mettre de l’ordre dans sa maison et de faire la cuisine. « Alors, j’ai commencé à chercher ce que je pouvais bien faire. Ainsi, j’ai commencé à cultiver feuilles et fleurs dans mon jardin à la maison comme passetemps. »

Réalisant qu’elle pouvait travailler avec les plantes médicinales, Nathalie entame un cours à distance de six mois avec Flora Medicina, sis au Canada. Histoire de mieux connaître et comprendre les plantes médicinales.

« En faisant ce cours, j’ai su ce que je voulais faire. Peu de temps après, j’ai fait une autre formation plus sérieuse. Notamment, un certificat de Niveau 1 et Niveau 2 en phytothérapie et aromathérapie à distance. Les cours étaient dispensés par des médecins et pharmaciens de Montpellier pour Hippocratus. Ce dernier est un des premiers organismes de digital learning en médecine naturelle. »

Plantes médicinales

Nathalie Daruty indique qu’elle souhaite se spécialiser davantage en phytothérapie. Mais encore de faire pousser une plus large gamme de plantes médicinales pour davantage de tisanes. Son ambition est d’ailleurs de faire de Feuilles & Fleurs une référence en termes de tisanes naturelles. « Évidemment, il faudra faire encore plus de recherches pour trouver des plantes qui peuvent pousser ici.  Si tout se passe bien, je pourrais éventuellement me lancer dans l’exportation de mes tisanes. » Également disponible à Feuilles & Fleurs, nous trouvons des shampooings solides naturels, faits à base de plantes.

Pour une bonne digestion

Après des repas copieux en cette période de fêtes, Nathalie conseille le sachet détox, qui comprend un mélange de romarin, thé vert, curcuma et gingembre. Toutefois, elle déconseille de prendre cette tisane en soirée. Elle recommande aussi la tisane fortifiante composée de gingembre, de romarin et de sauge, qu’elle conseille de prendre le soir. Et elle propose aussi la digestive, qui comprend des feuilles d’ayapana à mettre dans de l’eau chaude.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !