Live News

Risques d'attaques de requins : l’Ahrim s’oppose au projet GrowFish International

L'affaire a été appelée devant le tribunal de l’Environnement ce lundi 10 septembre.

Le procès opposant l’Association des Hôteliers et Restaurateurs de l’île Maurice (Ahrim) à GrowFish International, ainsi que plusieurs ministères dont celui de la Pêche et celui de l’Environnement a été appelé de nouveau devant le tribunal de l’Environnement ce lundi 10 septembre. 

L’Ahrim s’oppose au projet GrowFish International, qui comprend des fermes aquacoles car, selon cette association, cela pourrait entraîner un risque d’attaques de requins. Le Chief Executive Officer (CEO) de l’association, Jocelyn Kwok, a été appelé à répondre aux questions portant sur les conditions mentionnées dans l’accord entre le ministère de la Pêche et GrowFish International autour de ce projet. Il a fait ressortir que ces conditions ne sont pas assez précises surtout en ce qui concerne les mesures prises pour la protection des individus. 

L’avocate, qui représente le ministère de la Pêche, a tenté d'expliquer que c’était une compréhension incorrecte des règles de l'Environmental Impact Assessment qui ont poussé le CEO de l’Ahrim à aller de l’avant dans sa démarche.