Faits Divers

À Riche-Terre : un chauffeur de taxi agressé et dépouillé

police de Terre-Rouge

Il a cru sa dernière heure arrivée. Sameer, 34 ans, était au volant de son taxi lundi soir quand, à Riche-Terre, ses deux passagers l’ont agressé à coups de bois et l’ont dépouillé avant de prendre la fuite.

Ce taximan, qui habite à Lower Vallée-des-Prêtres, a été attaqué par deux passagers. Sameer se trouvait dans la région de Grand-Baie, lundi soir, quand non loin d’un hôtel de la région, deux hommes ont fait appel à ses services pour une course à destination de Riche-Terre. Sameer a accepté et les deux hommes ont pris place dans son taxi.

Au rond-point de Terre-Rouge, selon Sameer, les deux passagers lui ont demandé de se rendre à l’impasse Dieudonné à Riche-Terre. Sur place, l’un d’eux est descendu en faisant croire au chauffeur qu’il n’avait pas suffisamment d’argent pour le payer, soit Rs 500, et qu’il allait en chercher à son domicile. En retournant, le passager, qui avait un gourdin, s’est mis à assener le chauffeur de taxi de coups. Son complice a immobilisé le taximan. Après l’avoir agressé, les deux suspects ont fait main basse sur son sac contenant sa recette du jour, soit Rs 2 500, ses cartes bancaires et sa pièce d’identité et ils ont pris la fuite.

Sameer s’est rendu au poste de police de Terre-Rouge où il a porté plainte. Par la suite, muni d’un formulaire 58, il s’est rendu à l’hôpital. Il est rentré chez lui après avoir reçu des traitements médicaux.

« J’ai cru que j’allais mourir quand ils m’ont agressé. Mo finn travay nevan kouma taxi maron ek la pou fer sink an depi mo sofer taxi ek zame mo pann gagn problem». C’est la première fois que des voleurs m’attaquent et ils étaient très violents », raconte Sameer.

Traumatisme

Il explique que c’était un moment effroyable. « J’ai eu peur et j’étais traumatisé, vu que j’étais seul. Mais quand j’ai pensé à ma famille, j’ai eu du courage et j’ai lutté contre ces voleurs. Zot ti pe apiy dibwa la lor mo latet me monn reysi debatt. C’est dangereux pour les chauffeurs et je pense que la police doit multiplier ses patrouilles. J’aurais pu perdre la vie et ma famille a été choquée d’apprendre que des voleurs m’ont attaqué. Je crains pour ma sécurité », ajoute-t-il.

Ce sont les limiers de la brigade criminelle de Terre-Rouge qui s’occupent de ce cas. Les deux suspects sont activement recherchés par la police.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyer-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more