Live News

Réunion entre les leaders de l’entente ce mercredi - Successeur de Boolell : le dilemne

Le Dr Arvin Boolell a refusé de reprendre sa lettre de démission. Résultat, Paul Bérenger, Xavier-Luc Duval et Roshi Bhadain se rencontrent ce mercredi. Au MMM, on parle de consultation suivant la démission du Dr Arvin Boolell comme leader de l’opposition et le refus de Paul Bérenger et de Xavier-Luc Duval de prendre le siège. Pourtant, le Parti travailliste a déjà effectué une demande auprès du bureau du Speaker pour changer la configuration à l’Assemblée nationale (seating arrangement).

Le Mouvement militant mauricien (MMM) et le Parti mauricien social-démocrate (PMSD) seront regroupés alors que les élus du Parti travailliste prendront les places des députés du MMM. À partir de là, il faudra discuter du front bench de l’opposition, soit le choix d’un leader de l’opposition et d’un whip, autres que les leaders du MMM et du PMSD. Ce qui équivaudrait à rétrograder Paul Bérenger et Xavier-Luc Duval au rang inférieur (seating arrangement). Ce mercredi, la discussion portera, surtout, sur les déclarations faites lors du comité exécutif du Parti travailliste. 

Les Noms Cités

La nouvelle configuration sera prise en compte. Le Parti travailliste compte 12 élus, le MMM, neuf élus, le PMSD, cinq élus, et Nando Bodha. Avec 14 élus (sans Nando Bodha), l’entente MMM-PMSD surpasse le Parti travailliste de deux députés. La composition du front bench de l’opposition comptera, surement, les deux leaders, un whip et le leader de l’opposition. Au sein de l’opposition, on affirme qu’il se pourrait que Maurice ait, pour la première fois, un leader de l’opposition qui ne soit pas le leader d’un parti. Reste à tomber d’accord sur un nom et le bon profil. Si Xavier-Luc Duval est pour une personne d’expérience et chevronnée, dans le giron de l’opposition, un nom est cité, c’est celui de Reza Uteem. Trois fois élu, le président du MMM est considéré comme un bon profil.

Les leaders de l’entente devraient, cependant, délibérer pour soumettre le nom au président de la République. Le leader de l’opposition sera un membre du front bench d’un des deux partis. Autre possibilité c’est de proposer le poste à Nando Bodha. Mais le hic c’est que le ministre démissionnaire vient tout juste de quitter le gouvernement. Cependant, il est un député chevronné ayant déjà assumé le poste de leader de l’opposition dans le passé, en 2006 et 2007. Pour rappel, de décembre 1995 à septembre 1997, Nicolas Von Mally, du Mouvement rodriguais, avait occupé le poste de leader de l’opposition. Donc, ce ne sera pas la première fois que ce soit pas un des leaders des partis traditionnels qui occupe le poste de  leader de l’opposition. 

  • Mazda 3

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !