Législatives 2019

Réunion au no 18 : l’Alliance nationale souhaite redresser l’économie du pays 

L’Alliance nationale Rama Sithanen fait son come-back aux côtés de Xavier-Luc Duval et Arvin Boolell.

L’Alliance nationale, nom pris par le tandem Parti travailliste/Parti mauricien social-démocrate, a démarré sa campagne électorale en fanfare au No. 18. Arvin Boolell, Rama Sithanen et Xavier-Luc Duval sont les trois candidats de cette nouvelle alliance pour les prochaines législatives. 

Arvin Boolell, Rama Sithanen et Xavier-Luc Duval étaient au Pavillon, à Quatre-Bornes, le jeudi 10 octobre 2019. Les trois candidats de l’Alliance nationale ont lancé leur campagne électorale qui se déroulera dans la circonscription no 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes) où ils brigueront les suffrages. Les orateurs ont d’emblée fait comprendre qu’ils n’arriveront à remporter la victoire que grâce à la collaboration des partisans. 

Dans son discours de circonstance, Xavier-Luc Duval a évoqué dans les grandes lignes les défis qui attendent le prochain gouvernement. Il a parlé de la relance des trois piliers de l’économie du pays, en l’occurrence la canne à sucre, le textile et le tourisme. 

Il a aussi fait comprendre que si l’Alliance nationale perd les élections et se retrouve dans l’opposition, elle ne pourra pas faire grand-chose pour les citadins. 

« Je ne souhaite pas être dans l’opposition de nouveau. Votez bloc… Sinon il vaut mieux ne pas voter », a fait comprendre le leader du Parti mauricien social-démocrate (PMSD). Il a martelé que « se dan gouvernnman ki travay-la fer ».  

Xavier-Luc Duval a vilipendé le gouvernement sortant qu’il a qualifié de « vrai danger » pour le pays. Il a une théorie concernant la date choisie pour la tenue des élections : « Zot kone ki Navin inosan et que son jugement tombera quelques jours après les élections. Zot pe pok pok », a-t-il lancé. 

Élu dans la circonscription lors de la partielle qui s’est tenue en décembre 2018, Arvin Boolell a émis le souhait que la politique et le pays retrouvent leurs lettres de noblesse, à travers leur alliance fraîchement créée. Pour lui, les candidats qui se présentent devant l’électorat est une équipe qui a de l’expérience. 

Après une pause de la politique active, Rama Sithanen a affirmé qu’il fait son come-back à la demande de Navin Ramgoolam. Le candidat estime que seule l’Alliance nationale peut remplacer le gouvernement sortant. Il a par la suite énuméré quelques-unes des propositions de la nouvelle alliance, notamment axées sur le bien-être des jeunes, des femmes, des personnes âgées, des petites et moyennes entreprises, des planteurs, des pêcheurs et des artistes. Des avantages seront aussi offerts aux étudiants.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !