Actualités

Retrouvé en possession de la voiture de Salim Roodur : un ex-policier disculpé dix ans après les faits allégués 

rose-belle L’enquête policière avait été menée par la brigade criminelle de Rose Belle.

Le verdict intervient 10 ans après les faits allégués. Accusé d’avoir été retrouvé en possession d’une voiture obtenue de manière frauduleuse, un ex-policier a été acquitté, le 22 juillet 2019, devant la cour intermédiaire. Il était accusé d’avoir été en possession d’un véhicule obtenu frauduleusement au préjudice du récidiviste Salim Roodur. 

Âgé de 78 ans, l’ex-policier était accusé de « possession of article obtained by means of a misdemeanour ». Il s’agit d’une voiture qui aurait été obtenue de manière frauduleuse au préjudice du récidiviste Salim Roodur. Il avait plaidé non coupable. Le délit aurait été commis le 23 février 2009 à Baie-du-Tombeau. 

Dans son jugement, la magistrate Navina Parsuramen a statué que la poursuite n’a pu établir le fait que la voiture provenait d’un délit, soit d’un détournement de fonds. La cour a conclu que, de ce fait, il n’y a pas de preuve démontrant que l’ex-policier était en possession d’une voiture provenant d’un délit. En sus, la poursuite n’a pas appelé la personne qui aurait vendu la voiture à l’ex-policier. L’accusation retenue  contre l’ancien policier a ainsi été rayée. 

Le constable Doomun avait déclaré en cour  qu’il a vu deux voitures dans la cour de son ancien collègue quand il s’y était rendu dans le cadre de l’enquête policière dans cette affaire. Avec la permission de l’ex-policier, il était entré dans la cour et avait vu deux mécaniciens travaillant sur les deux véhicules, apposant le numéro de série de l’un sur l’autre. Les véhicules avaient été saisis et transportés aux Casernes centrales pour enquête. 

Documents falsifiés 

Lors de son contre-interrogatoire, le témoin a souligné que l’ex-policier a coopéré avec la police et qu’il avait affirmé avoir acheté une des voitures lors d’une vente aux enchères et l’autre auprès d’une tierce personne. L’ancien policier avait remis tous les documents relatifs à la vente de la voiture pour les besoins de l’enquête. 

Par ailleurs, un homme de 44 ans, domicilié à Rose-Belle, avait également été appelé à témoigner. Il a soutenu qu’il avait acheté une voiture, le 27 février 2009, à Rose-Belle. Il a ajouté que le véhicule avait été volé alors qu’il assistait à une prière et qu’il a rapporté le cas à la police. C’est là qu’il a appris que la voiture qu’il avait achetée était une voiture volée. 

Son contre-interrogatoire a révélé que la voiture a été volée deux jours après l’avoir achetée, avant même qu’il n’ait eu le temps de l’enregistrer. Le témoin a admis qu’il a reçu tous les documents pour la voiture et dit ne pas savoir qu’ils avaient été falsifiés.

Salim Roodur a, quant à lui, témoigné à l’effet qu’il avait porté plainte pour le vol de sa voiture. Il a admis avoir récupéré son véhicule à la suite d’une enquête policière. Toutefois, il dit ne pas se souvenir d’autres détails en raison du temps écoulé. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective