Live News

Retransmission des courses hippiques : la MBC et le MTC pas sur la même longueur d’onde

Des pancartes ont été placées sur les stalles de départ.

La Mauritius Broadcasting Corporation a retransmis les courses de la 14e journée, dimanche, sans diffuser les images des chevaux dans le paddock. En cause, un conflit entre la station de télévision  nationale et le Mauritius Turf Club sur des pancartes placées par cette dernière sur les stalles de départ et dans le paddock.

Jug Gocool, responsable du département jeunesse et sports à la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC), précise que la décision de placer des pancartes a été prise par le Mauritius Turf Club (MTC) sans consultation. «  Il y a un contrat entre le MTC et la MBC depuis longtemps. Les deux parties doivent se mettre d’accord sur le contenu et le décor, entre autres. Depuis deux semaines, sans consultation avec nous, le décor a changé. Il y a des banderoles et des pancartes un peu partout. Nous avons fait comprendre aux responsables du MTC que nous voulons retransmettre les courses comme d’habitude, mais qu’il doit y avoir une action de leur part. Il y a eu plutôt une obstination et une intransigeance, disant que la MBC doit faire avec », souligne-t-il.

Le responsable du département jeunesse et sports à la MBC ajoute qu’un plateau spécial a dû être organisé un urgence dimanche matin. « À notre grande surprise, dimanche, on nous a fait comprendre que Jug Gocool et Rajiv Gunputh ne sont pas les bienvenus dans le studio du Champ de Mars. Bien que nous ayons été pris de court, nous avons animé un plateau entre midi et 17h dans notre studio de Moka, avec un consultant : Ravi Rawa. Nous avons donné les informations qu’il fallait, il y a eu des analyses et nous avons même diffusé des vidéos d’anciennes courses qui sont très demandées », ajoute-t-il.

Au niveau du MTC, le Communication manager, Shan Ip, souligne que c’est la MBC qui a pris la décision de ne pas suivre le format habituel. « Ce n’est pas nous qui avons pris cette décision de ne pas retransmettre les courses, mais la MBC. Nous avons fait ce que nous avons eu à faire, c’est-à-dire sensibiliser l’opinion publique du danger qui guette le sport hippique. C’est la MBC qui n’a pas voulu retransmettre en directe l’intégralité de l’émission, comme cela se fait d’habitude. On nous a demandés d’enlever les panneaux où il n’y aura pas de retransmission. Notre position reste la même. C’est à la MBC de voir si elle va retransmettre l’émission en intégralité ou pas », a-t-il déclaré

La MBC est prête à collaborer de nouveau avec le MTC si les conditions sont réunies, souligne Jug Gocool. «  La balle est dans le camp du MTC. Nous sommes prêts à collaborer. D’ailleurs, nous avons mis nos compétences à leur service depuis de nombreuses années, même dans les moments difficiles. Mais nous ne pouvons pas cautionner le fait d’utiliser le temps d’antenne de la MBC pour entrer dans des polémiques de ce genre. Ce n’est pas la plateforme appropriée », explique-t-il.

Cette situation n’a pas été au goût des turfistes. « Si le MTC peut légalement afficher des panneaux, pourquoi le boycotter s’il ne fait que s’exprimer. Si c’est illégal c’est autre chose. Toutefois, je comprends aussi la position de la MBC, car c’est sa chaîne qui est utilisée pour faire voir ces messages. Les deux parties devraient trouver un accord, car ce sont les turfistes qui en font les frais », précise Vishal, habitant de Dagotière
« Je suis les courses depuis très longtemps sur la MBC. Malheureusement, je ne sais pas trop utiliser l’internet et j’ai un vieux téléphone portable.

Du coup, je ne peux plus voir les chevaux avant qu’ils ne sortent en piste. Avant de miser, j’aime voir comment se comportent les coursiers. Je paie ma redevance pour cela », souligne Clyde L’Olive, 71 ans.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !