Live News

Retrait des plaintes contre Soodhun : le PMSD adopte une politique de porte ouverte

Xavier-Luc Duval Xavier-Luc Duval en réflexion.

Transformer une situation défavorable en opportunité en adoptant une politique de porte ouverte à l’égard des autres partis politiques. C’est ce qu’a décidé d’adopter le PMSD comme stratégie  après sa cuisante défaite à la partielle au No 18. C’est la raison pour laquelle Mario Cangy, membre du parti, a retiré, cette semaine, sa plainte de sédition contre Showkutally Soodhun. C’est ce qui ressort d’une réunion entre l’état-major et les députés du parti qui s’est tenue, mardi.

L’état-major du PMSD, composé de Xavier-Luc Duval, Mahmad Kodabaccus, Roshan Seetohul et Robert Pallany, a souligné la nécessité du parti de se débarrasser de toute barrière qui puisse faire obstacle à des négociations électorales élargies ou qui puisse rendre le parti prisonnier d’un éventuel partenaire. Après de longues discussions, tous les parlementaires bleus se sont alignés sur la politique de porte ouverte du parti. « C’est clair que si le PMSD continue à verrouiller la porte  pour une éventuelle alliance avec le MSM, nous allons nous enfermer dans un cul-de-sac et nous risquons d’être à la merci du Ptr. Notre bargaining power va se rétrécir comme une peau de chagrin. L’état-major du parti a raison de laisser toutes les portes ouvertes. C’est notre salut. Mais cela ne veut pas dire que nous allons adopter la même posture que le MMM en 2013 et 2014, en pratiquant une opposition loyale. Nous n’allons pas infléchir notre position au parlement », confie un député bleu au Défi-Quotidien qui tient à préciser qu’un retour du PMSD au sein de l’alliance gouvernementale n’est pas d’actualité.

Fort taux d’absentéisme

Au cours de la première partie de cette réunion, les parlementaires et les dirigeants bleus ont disséqué la débâcle du 17 décembre. Plusieurs raisons ont été évoquées, dont le fort taux d’absentéisme parmi les partisans bleus. « Le sondage que mène Gino Lepoigneur devait élucider cet énigme. C’est incompréhensible car Xavier-Luc Duval a réalisé de nombreux projets dans cette circonscription », soutient le député du PMSD.

Quant à Salim Abass Mamode, il a tenu, à la fin de la réunion, à  rassurer la direction du parti et surtout son leader, qu’il n’est pas en mode départ. « Salim  nous a demandé de ne pas se fier aux rumeurs et aux spéculations. Il a pris un congé politique, vu qu’un proche a un grave problème de santé. Il a fait ressortir qu’il s’était engagé à dissiper tout doute, en affirmant sur sa page Facebook qu’il est toujours bleu », déclare notre intervenant.

Par ailleurs, Mahmad Kodabaccus a repris ses fonctions de secrétaire général du PMSD après sa purge pour des propos décriés contre la Speaker Maya Hanoomanjee. Malgré son congé politique, il était très actif sur le terrain pendant la campagne électorale pour la partielle au No 18.