Actualités

Retour des Chagos à l’État : le Groupe Réfugiés Chagos maintient la pression sur la Grande-Bretagne

On se souviendra que l’assemblée générale des Nations Unies avait imposé un sursis de six mois à la suite de l’avis consultatif de la Cour Internationale de Justice (CIJ) le 22 mai dernier en faveur de Maurice.

Le Groupe Réfugiés Chagos, dont le président Olivier Bancoult, ne pouvait rater, ce avec raison, la date du 22 novembre pour manifester sa désapprobation de l’attitude répulsive de la Grande-Bretagne qui continue à faire fi de la décision des Nations Unies. La Grande Bretagne refuse de reconnaître les Chagos comme territoire mauricien, se mettant ainsi dans les camps des rétrogrades et cette position éhontée ne pouvait qu’attiser la colère des Chagossiens qui ont manifesté pour la énième fois devant le siège de la Haute-Commission britannique à Port-Louis le vendredi 22 novembre.

Parmi la centaine de manifestants, des militants des droits humains à l’instar de ceux de DIS-MOI, de Résistance ek Alternative et de LALIT. L’on a aussi remarqué la présence très symbolique de l’ancien président de la République, Cassam Uteem, qui a toujours épaulé les Chagossiens dans leur lutte pour le retour des Chagos à Maurice.

Enhardi par les slogans réprobateurs de ses pairs à l’encontre du gouvernement britannique, Olivier Bancoult a déclaré que les Chagossiens ne baisseront jamais les bras et qu’ils lutteront jusqu’au bout, d’autant que le retour des Chagos à Maurice  concerne tous les Mauriciens et pas uniquement les Chagossiens. D’où son appel à la solidarité de tous nos compatriotes.

dis moi

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !