Actualités

Résultats financiers pour le premier trimestre : Air Mauritius reprend quelques couleurs

Un net progrès par rapport au premier trimestre correspondant de l’année dernière. Toutefois, la compagnie nationale d’aviation reste dans le rouge. Pour la période du 1er avril au 30 juin, la compagnie accuse des pertes de Rs 164 M (€ 4,1 M), contre Rs 596 M (€ 14,9 M) affiché au premier trimestre précédent. C’est une amélioration de Rs 432 M.

Traditionnellement, le premier trimestre de chaque année financière est considéré comme étant difficile pour Air Mauritius. Il correspond à la saison la plus basse au niveau touristique pour Maurice.

Ce résultat est donc considéré comme un pas dans la bonne direction par la compagnie. « Il est le fruit initial de la restructuration amorcée par la compagnie dans un contexte compliqué par la concurrence, la volatilité des taux de change et du prix du carburant », explique Air Mauritius dans un communiqué émis mercredi après-midi.

Parmi les mesures prises durant le premier trimestre, il y a eu une révision de la capacité. De 541 881 sièges, elle est passée à 529 040. « Ceci afin d’éviter une guerre des prix néfaste à la destination Maurice dans la durée », explique-t-on au niveau de la compagnie.

« Ce choix délibéré dans un contexte de baisse de la demande devait permettre à la compagnie de transporter 395 192 passagers, en légère baisse de 1% par rapport au premier trimestre précédent », indique le communiqué. Les recettes sont passées de € 121,3 M (Rs 4,8 Md) à € 118,5 M (Rs 4,7 Md). La réduction des opérations a permis de diminuer les coûts. Ils sont passés de € 130,9 M (Rs 5,2 Md) à € 121,3 M (Rs 4,8 Md).

Pour le reste de l’année financière 2019/2020, Air Mauritius prévoit une amélioration de sa performance. « La compagnie poursuit sa restructuration dans un contexte qui demeure compliqué pour le secteur aérien en général. Les incertitudes planent toujours par rapport à l’économie mondiale et aux tensions répertoriées dans différentes parties de la planète. Par conséquent, cela impacte sur la demande », avance Air Mauritius.

Son nouveau modèle économique doit lui permettre d’avoir « un réseau plus robuste avec plus de fréquences sur des destinations à fort potentiel, une flotte plus adaptée et une intégration accélérée dans l’écosystème de l’aviation. »

Par ailleurs, trois initiatives majeures sont sur la rampe de lancement : le début des opérations d’un Management Assessment Centre « pour identifier la nouvelle génération de leaders », la création de l’école des pilotes de ligne et un sondage afin d’élaborer un plan pour améliorer les relations sociales.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor