Economie

Résultats financiers : le National Mutual Fund souffre du ralentissement des actifs

MCBG Presque 20% du portefeuille sont placés dans des actions de MCBG.

Le General Fund du National Mutual Fund (NMF) a été impacté par un ralentissement d’actifs locaux. Avec un peu plus de trois quarts de ces placements sur le marché domestique, il a néanmoins dégagé un rendement positif de 4,3%, après un ajustement au titre d’un dividende total de Rs 2 pour l’année financière. Le taux de dividende à juin dernier s’est élevé à 4,1 %, contre 3,2 % de l’indice boursier Semdex.

A la fin de l’année, le fonds a généré des bénéfices nets de Rs 17,8 millions contre Rs 69,8 millions l’année précédente à cause d’un fléchissement de l’évolution des actifs locaux. Les profits avant imposition ont chuté de presque 74% à Rs 18,4 millions

La valeur nette des actifs du NMF, à juin 2018, s’est établie à Rs 551 millions, réparties comme suit: 55 % des titres locaux boursiers, 22 % de titres à revenu fixe  et 21 % des fonds mutuels à l’étranger.

Les valeurs du portefeuille local comprennent MCBG à 19,8 %, SBMH à 6,4 %, ENL Land (O) à 6 %, Sun Resorts à 4,1 % et Alteo à 4,1 %. À l’étranger, des placements ont été effectués auprès d’Aberdeen Global Asia-Pacific Equity Fund, MSS US Advantage «A», Schroder ISF-US Large Cap Equity Fund, Stewart Investors Global Emerging Markets Leader Fund et BGF European Equity Income Fund. Les détenteurs de parts sont principalement des individus, à 66,26%, et 33,74 % des sociétés et autres investisseurs institutionnels.

Pour la prochaine année financière, NMF compte maintenir sa stratégie de croissance et ses objectifs de rémunération régulière basés sur une approche de répartition équilibrée des actifs. Une attention particulière sera accordée à une diversification et à la détention d’actifs de qualité supérieure.

L’analyse des activités boursières indique que les conglomérats industriels ont le plus contribué à la hausse du Semdex, notamment aux croissances d’IBL par 24 %, Rogers par 17 % et Innodis par 24  % ainsi que les actifs hôteliers dont Sun par 23  %, NMH par 7 % et Lux par 23 %. Ces actions ont eu des meilleurs rendements que ceux attendus initialement.

En revanche, plusieurs actifs sucriers ont enregistré des sous-performances en raison de la faiblesse prolongée du prix et d’une prévision de baisse de la production. Les actifs d’Alteo, Omnicane et Terra ont tous affiché des reculs de 35  %, 30 % et 18 % respectivement. Les investisseurs ont effectué des ventes nettes représentant Rs 5,2 milliards.

On devra s’attendre à ce que le secteur tourné vers l’exportation demeure modéré avec une contraction des ventes du sucre à l’étranger. En outre, l’abolition de la licence de Global Business 2 apporte son lot d’incertitude avec un recul potentiel des investissements privés dans ce domaine. Cependant, le secteur du textile devra se stabiliser.