Actualités

‘Restricted passport’ : le CP Mario Nobin ne compte pas partir

Mario Nobin

Alors que son départ imminent du poste de Commissaire de police est évoqué avec insistance depuis le début de la semaine, Mario Nobin est sorti de son mutisme, mardi après-midi.

«J’y suis… J’y reste !» a-t-il déclaré à Radio Plus. « Rien d’autre ne me préoccupe que de rester sur le chemin de la justice », ajoute-t-il.

Pour Mario Nobin, ces informations quant à une démission imminente ou un départ en préretraite ne sont que « le souhait de mes détracteurs ». Et d’ajouter que « celui qui se sert de l’épée périra par l’épée ».

Mario Nobin est appelé à prendre sa retraite cette année-ci. Mais, la pression s’accentue sur lui pour qu’il parte bien avant. À la source, l’octroi d’un « restricted passport » à Mike Brasse, le 17 septembre 2016. Le 11 novembre de la même année, il est arrêté en possession de 42 kilos d’héroïne. La valeur marchande de cette cargaison est estimée à Rs 600 millions. Dans le cadre de cette affaire, l’Assistant-surintendant de police, Narendra Kumar Boodhram, ancien responsable du Passport and Immigration Office (PIO), a été interrogé par le  CCID, le 4 avril dernier. Aux limiers, il soutiendra avoir agi sur les instructions du CP pour octroyer un passeport au dénommé Mike Brasse. L’ASP Boodhram a également été interrogé par l’Icac, le 29 avril, où il a une nouvelle fois évoqué l’implication de Mario Nobin.

Ce dernier nie farouchement toute implication dans cette affaire. Il devait se qualifier de « personne intègre » et préciser qu’il n’a rien à se reprocher.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !