Live News

«Resort To Love» : le film américain tourné à Maurice sur Netflix séduit

Le film américain entièrement tourné à Maurice, « Resort to Love » avec pour protagoniste principale l’actrice Christina Milian, est sorti le jeudi 29 juillet sur Netflix. De nombreux Mauriciens se sont installés confortablement devant leur petit écran,  en mode « cozy » pour visionner cette comédie romantique. Les professionnels du cinéma et les cinéphiles sont tombés sous son charme.

Pour Désiré Prevost, les paysages mauriciens ont apporté un plus au film 

« Resort To Love » laisse le réalisateur, Désiré Prevost sans voix. « Le jeu des acteurs, l’histoire et la mise en valeur des paysages de l’île, tout a été bien maîtrisé. Selon moi, c’est en grande partie grâce à l’équipe mauricienne qui a su capturer les divers sites du pays dans toute sa splendeur. Ces paysages ainsi que les hôtels en arrière-plan ont joué un rôle important dans le film. À mon avis, cette comédie romantique poussera les personnes qui ne connaissent pas notre île à venir la découvrir », fait-il ressortir.

Jon Rabaud, satisfait par le travail de l’équipe mauricienne, 

jonJon Rabaud, directeur de casting sur le film de Netflix est satisfait du travail accompli par les Mauriciens qui ont apporté leur contribution dans plusieurs départements. « L’équipe mauricienne a fait un beau travail, alors que ce n’était pas évident de tourner pendant la pandémie de Covid-19. Il y avait tout un protocole sanitaire à respecter et c’était la première fois qu’on travaillait dans de telles conditions inédites. C’est très positif pour l’industrie du cinéma à Maurice, car c’était une production importante et on a pu répondre aux attentes ».


Marcel Lindsay Noë : « Les retombées seront positives »

Marcel Lindsay Noë, l’ancien président de la Mauritius Film Development Corporation (MFDC), met l’accent sur l’effet promotionnel de « Resort To Love » pour Maurice. « C’est un long-métrage léger et agréable à visionner. De plus, les acteurs mentionnent le nom du pays, tout en le situant géographiquement, alors que tel n’a pas été le cas pour d’autres films où un nom fictif a été donné à Maurice. Ensuite, n’oublions pas que c’est une production d’Alicia Keys qui est classée par le magazine Times parmi les 100 personnes les plus influentes au monde. Elle a des millions d’abonnés. Autant d’éléments qui vont aider à promouvoir notre île. Les retombées seront positives, non seulement pour le tourisme, mais également pour l’économie. En effet, outre la participation de nombreux artistes et techniciens mauriciens, les producteurs ont aussi investi des sommes importantes dans l’économie et le gouvernement n’a eu qu’à rembourser environ 30 % ou plus. Le Film Rebate Scheme, correctement et sagement administré, est une aubaine pour Maurice ».

Fiers d’être Mauriciens 

Mauriciens
Martine Habermeyer, Darlene Blackburn, Nauseen Taher et Henabye Pittea-Balloo.

Sans surprise, depuis sa sortie le 29 juillet dernier, « Resort To Love », qui compte aussi dans ses rangs, Jay Pharoah et Sinqua Walls, s’est classé en tête de liste sur Netflix Maurice. L’appréciation des Mauriciens pour cette comédie réalisée par Steven K. Tsuchida ne passe pas inaperçue. Le Dimanche/L’Hebdo a recueilli les réactions à chaud de quelques cinéphiles.

En principe, Henabye Pittea-Balloo de Case-Noyale avait l’intention de regarder « Resort To Love » durant le week-end. Toutefois, elle n’a pas pu résister à la tentation après avoir vu divers instantanés publiés par les Mauriciens sur les réseaux sociaux. « Je l’ai adoré, car je suis fan des films romantiques et j’ai vraiment apprécié l’histoire. La manière dont cette comédie a été tournée m’a fait réaliser la chance que nous avons de vivre sur une île paradisiaque, surtout qu’en cette période de pandémie, les personnes ailleurs dans le monde rêvent de passer leurs vacances au soleil. Je suis heureuse de constater que ce long-métrage fait la promotion de Maurice comme une destination de mariage », dit-elle.

Un sentiment d’appréciation partagé par Martine Habermeyer de Cap-Malheureux qui a pris plaisir à regarder cette comédie romantique. « Je l’ai apprécié et j’ai été aussi fière de voir tant de Mauriciens dans une production internationale. Quelle joie aussi de voir notre petite île mise en valeur et cela me rend vraiment fière d’être Mauricienne ». Même son de cloche chez Nauseen Taher. Cette habitante de Highlands dit avoir été éblouie par « Resort To Love », qu’elle qualifie de « spectaculaire ». « C’est un film jovial qui apporte de la fraîcheur et de la bonne humeur. J’ai beaucoup apprécié le fait que dès le début, l’accent est mis sur les belles plages de l’île, ainsi que les paysages filmés d’en haut, comme Maconde. Par ailleurs, j’ai des amis qui ont figuré dans le film. C’est une fierté de savoir que des millions de personnes vont découvrir ou redécouvrir la beauté de notre île à travers ce film proposé sur une plateforme aussi importante que Netflix. Je pense que cette comédie va aider pas mal de personnes de repérer Maurice sur la carte du monde ».

Romantique dans l’âme, Darlene Blackburn de Quatre-Bornes n’aurait raté ce film pour rien au monde. Pour elle, l’élément accrocheur est le titre « Kifer to Pale Danser » du chanteur mauricien Jason Heerah. « C’est extraordinaire qu’une production américaine ait décidé de garder une certaine authenticité à travers l’utilisation des chansons locales. C’est une bonne surprise. Ma scène préférée est celle où l’actrice chante Like I’m Gonna Lose You  de Meghan Trainor. C’était émouvant ». soutient-elle. 

Que disent les critiques du New York Times et de Variety ?

resort

Dans sa revue intitulée « Resort To Love: A Struggling Singer in Paradise » Concepción de León, de The New York Times, a écrit : 

« The charm of romantic comedies is, in part, their predictability, with characters working through personal hang ups and finding love by the end. The genre’s popularity points to a basic human need to be seen, and to have tenderness and vulnerability in our lives. But the success of a rom-com hinges on viewers rooting for the film’s relationships. In “Resort to Love,” the lack of discernible chemistry between the characters makes it hard to believe they belong together ».

Du côté de Variety, dans sa revue « Resort to Love’ : A Tricky Love Triangle Draws Lines in the Sand in Netflix Rom-Com », Lisa Kennedy livre son opinion du film avec Christina Milian.

« Writers Tabi Mccartney and Dana Schmalenberg penned “Resort” to traverse fantasy (island) terrain. Credit director Steven Tsuchida’s comedic chops with smoothing out the script’s routine gestures. The vast complex of pristine pools and guest rooms and their inhabitants is aspirational without much offense — or depth. As for leads Milian and Walls, they are as ridiculously gorgeous as the location. It feels cosmically fitting that Mauritius rhymes with “delicious.” To say that “Resort to Love” is slight would be akin to snatching a romance novel out of your closest friend’s hands while she sits reading and sipping a margarita on a beach. Why would you do that? It’s summer. Leave the girl her pleasures ».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !