Live News

À Résidence Mangalkhan : 42 doses d’héroïne saisies après une course-poursuite

Patrick Moutou. Patrick Moutou.

Patrick Moutou a été mis hors d’état de nuire. Cet habitant de Résidence La Cure, âgé de 53 ans, a été traduit devant la justice, lundi 4 février, sous une charge de trafic de drogue. Il a été coffré, samedi dernier, à Résidence Mangalkhan, avec 42 doses d’héroïne.

Il a quitté sa demeure très tôt pour écouler son stock à Résidence Mangalkhan, Curepipe. Patrick Moutou ne s’attendait pas à être pris en filature par l’unité spéciale de l’Emergency Response Service. Sur la base de  renseignements fiables, le sergent Deoojee et son équipe ont mis Patrick Moutou sous surveillance vers 8 heures, alors que ce dernier était au volant d’une Mitsubishi.

Lorsque le suspect a aperçu les agents, il a démarré en trombe. Cette course-poursuite s’est déroulée dans les ruelles de Résidence Mangalkhan. Les policiers n’ont pas pris du temps pour intercepter le fuyard. Lors d’une fouille du suspect, ils ont découvert 42 doses d’héroïne. Cette drogue était destinée à la vente dans cette localité. Les limiers ont aussi trouvé une somme de Rs 2 600 en sa possession. Cet argent est soupçonné de provenir de la vente de drogue.

Sa voiture et son téléphone portable ont été saisis pour les besoins de l’enquête. Patrick Moutou a été conduit au poste de police avant qu’une perquisition ne soit menée à son domicile à Résidence La Cure. Les policiers n’y ont rien trouvé de compromettant. Le suspect a comparu devant la Bail and Remand Court durant le week-end avant de comparaître à nouveau, le lundi 4 février, devant le tribunal de Curepipe sous une charge de trafic de drogue. Il a été maintenu en détention policière.

Deuxième coup de filet

Après l’arrestation de Patrick Moutou, une deuxième opération a eu lieu dans la même localité. Cette fois-ci, c’est l’Anti-Drug and Smuggling Unit de la division centrale qui s’est rendue au domicile de Stephen Quirin, au Block C, Résidence Mangalkhan. L’assaut a été donné à 18 heures et la maison du présumé dealer, âgé de 43 ans, a été passée au peigne fin. La brigade anti-drogue a saisi 22 sachets, bourrés de drogue synthétique. L’exercice a également permis de confisquer une somme de Rs 3 525 en différentes coupures. Les limiers soupçonnent qu’il s’agirait d’une partie de la recette d’une transaction de drogue.

Cannabis et psychotropes : un présumé dealer pris dans les filets

Il pensait conclure une bonne affaire, mais il s’est fait prendre quelques minutes avant la transaction. Un homme de 35 ans a été pris dans les filets des limiers de l’Anti Drug and Smuggling Unit, à Plaine-Magnien. Les faits se sont déroulés durant le week-end écoulé. A l’arrivée des policiers à son domicile, le suspect avait tout un attirail prêt pour écouler de la drogue. Connu sous le sobriquet de Peyra, le suspect avait en sa possession 30 cachets de Mogadon, un psychotrope très connu parmi les toxicomanes. Une fouille a permis à la brigade antidrogue de saisir six autres plaquettes de psychotropes et une certaine quantité de cannabis. Les limiers ont aussi saisi une somme de Rs 11 850.  Vu la manière dont l’argent était rangé, les policiers pensent qu’il s’agirait de la recette du trafic de drogue.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !