Xplik ou K

À Résidence La-Cure : en rentrant de l’hôpital il voit sa maison détruite par un incendie

Shahejahan, âgé d’une cinquantaine d’années, est un homme meurtri par les tristes événements qui se sont abattus. Séparé de sa femme en raison de problèmes financiers, cet habitant de Résidence La-Cure vit éloigné de ses deux enfants, qui sont avec leur mère, tandis qu’un troisième de 23 ans habite avec lui.

Shahejahan a été hospitalisé pendant deux jours, car il est sous traitement suite à un infarctus. Durant son hospitalisation, la maison du quinquagénaire a été la proie des flammes. Il ignorait tout de ce qui se passait. Il est rentré chez lui le lendemain de l’incendie. Les pompiers avaient déjà tout éteint. « Quand je suis arrivé chez moi, il n’y avait plus de maison. Tout était plat. Ce sont les voisins qui m’ont expliqué que la maison a été ravagée par le feu », explique Shahejahan.

Selon le rapport de police et du Mauritius Fire and Rescue Service, l’incendie est survenu le mercredi 1er août à 1 heure du matin. Plusieurs affaires personnelles ont été détruites, notamment une machine à laver, une mobylette, une bonbonne de gaz et un matelas. Depuis son infarctus, Shahejahan ne peut plus travailler. C’est pour cette raison qu’il a contacté  la rédaction d’Xplik ou K.

Il lance un appel à l’aide. Il confie : « Le terrain où se trouvait ma maison est un terrain de l’État. Je l’ai obtenu sous bail. J’ai acheté quelques barres de fer. Je recherche une personne qui pourra faire une structure en métal. Et je verrai ensuite si la National Empowerment Foundation pourra m’aider à construire une maison ».

Shahejahan souhaite bâtir une solide maison pour ses enfants. Il soutient que ces derniers sont jeunes et pourront avoir un coin pour les accueillir, si jamais ils ont besoin d’un abri. Et attendant, c’est dans la maison détruite, entre quelques feuilles de tôle, que le quinquagénaire passe ses nuits.

Tous ceux voulant apporter une aide quelconque peuvent contacter Shahejahan sur le 5 7904354.