Live News

Réseau de drogue Gurroby : la décision de relâcher Gros Samuel sous caution contestée

Gros Samuel est en détention à la prison de Melrose.

Jean Lucandro Prudence, alias Gros Samuel, est soupçonné d’avoir convoyé les Rs 3,4 milliards de drogue en voiture de Pereybère à un terrain appartenant aux Gurroby à Pointe-aux-Canonniers le 29 avril 2021. Le Directeur des Poursuites Publiques (DPP) s’oppose devant la Cour suprême à la décision de la Bail and Remand Court (BRC) de relâcher celui-ci sous caution. 

Publicité

En détention à la prison de Melrose, Jean Lucandro Prudence s’était vu accorder la libération sous caution le 9 janvier 2023. Cela, dans une décision rendue par la Bail and Remand Court (BRC). Non satisfait de la décision, le Directeur des Poursuites Publiques (DPP) a saisi la Cour suprême. Le DPP demande à l’instance judiciaire d’annuler cette décision de la BRC.  La motion du DPP a été appelée le 23 janvier 2023, devant la chef juge Bibi Rehana Mungly-Gulbul. 

Jean Lucandro Prudence s’est opposé à ladite motion. Il a demandé un renvoi pour déposer un contre-affidavit. Ceci, en réponse à celui présenté par le DPP. Il s’agit d’un affidavit juré par l’inspecteur de police, Hurrydeo Ramchurn, de l’Anti Drug and Smuggling Unit (Adsu). L’affaire a été renvoyée au 6 février 2023. 

Jean Lucandro Prudence a été arrêté le 14 juin 2021. Il est sous le coup de deux accusations provisoires, notamment pour complicité dans une affaire de drogue. Cela pour avoir participé au convoiement des colis de drogue. 

Dans son affidavit, rédigé par Me Shazia Jeetoo, State Attorney, l’inspecteur Hurrydeo Ramchurn, fait valoir les points suivants. Le 2 mai 2021, la police a saisi vingt-six sachets en plastique, contenant 26,1 kilos de haschisch et 243,45 kilos d’héroïne renfermés dans deux cent dix-neuf colis. La drogue d’une valeur de Rs 3,4 milliards, était enfouie sous terre à 50 mètres de profondeur et à trois endroits différents sur un terrain appartenant à Ritesh et Niresh Gurroby. 

L’enquête de l’Adsu a révélé que le 29 avril 2021, les colis de drogue, ont été transporté par quatre véhicules. Cela de Pereybère au terrain situé à Pointe-aux-Canonniers. Des images de vidéosurveillance démontrent que Gros Samuel conduisait un des véhicules du convoi. De plus, selon l’affidavit du policier, un des huit suspects, identifiés par la police, a incriminé Gros Samuel comme étant une des personnes ayant organisé le transport des colis de drogue en voiture. 

Ramifications internationales 

Toujours, selon l’affidavit de l’inspecteur de police, l’enquête a aussi révélé que Gros Samuel a utilisé sept portables pour communiquer avec les membres du réseau de drogue. D’autre part, le Forensic Science Laboratory a confirmé la présence d’héroïne dans l’un des véhicules du convoi. 

« L’enquête de police est complexe, avec des ramifications internationales. La police attend toujours un rapport d’Interpol dans cette affaire », a soutenu l’inspecteur Hurrydeo Ramchurn.
Le policier a évoqué que le 9 janvier 2023, la BRC, a accordé la remise en liberté sous caution à Gros Samuel. Ceci bien qu’elle ait conclu que les « risques de fuite et de récidive étaient fondés », affirme l’inspecteur Hurrydeo Ramchurn dans le document. 

Selon les conditions imposées par la BRC, Gros Samuel est appelé à fournir deux cautions de Rs 1 million chacune et signer un engagement de dette de Rs 10 millions. Aussi, il doit se présenter au poste de police le plus proche de son domicile deux fois par jour et informer la police de ses déplacements. Il fait en outre l’objet d’un couvre-feu, de 20 heures à 5 heures. Gros Samuel devra aussi rester joignable à tout instant par la police sur portable et ne doit en aucun cas entrer en contact avec les témoins ou encore les suspects dans cette affaire.

Le policier avance dans son affidavit que la BRC, a « failli à accorder suffisamment de poids » aux faits qui sont ressortis de l’enquête. Notamment, dit-il, le fait que Gros Samuel est un pêcheur qui connaît la haute mer. « Il a, par le passé, participé à plusieurs campagnes de pêche et a des contacts avec des personnes travaillant sur des bateaux. Ce qui renforce la possibilité qu’il s’échappe par la mer », a avancé l’inspecteur. D’où la décision du DPP de contester la libération sous caution de Gros Samuel.

  • Web Com Ltd

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !