Politique

Reproche de «surexploitation de ressources humaines» : un salaire minimal de Rs 15 000 aux employés d’hôtels réclamé

Ashok Subron

Ashok Subron, du parti de gauche Rezistans ek Alternativ (ReA), demande au GM de mettre en place un Fast track Committee afin de revoir les salaires des employés opérant dans le secteur hôtelier. Il était en conférence de presse, au siège du parti à Moka, samedi après-midi.

ReA se lance dans une nouvelle lutte : un salaire minimal pour les quelque 30 000 employés d’hôtels opérant à travers le pays. La raison avancée est la « surexploitation » du personnel. Ces derniers toucheraient un salaire approximatif de Rs 12 000 mensuellement. Selon Ashok Subron, c’est durant la campagne menée par ReA que les raisons derrière  l’introduction d’un salaire minimal seront expliqueés. Le montant imposé est de Rs 15 000. Pour ceux touchant plus de Rs 15 000 comme salaire, Ashok Subron réclame également une augmentation.

« L’industrie hôtelière est en plein essor. Entre 2014 et 2017, le secteur a connu une croissance de 27 %, contrairement au Seafood Hub et l’exportation, entre autres. En ce qui concerne les revenus, le milieu touristique a connu une augmentation de 36 %. Les travailleurs ne bénéficient nullement de ce boom ! De 2014 à 2018, les employés n’ont rien obtenu, au contraire d’une poignée de propriétaires et autres expatriés qui opèrent dans le milieu hôtelier », explique Ashok Subron.

Concernant l’enseignement supérieur gratuit, ReA demande au gouvernement « de revoir sa copie ». Ashok Subron déplore également le fait que les propositions formulées manquent de précision.