Faits Divers

Réprimandé après une fête d’anniversaire : il agresse sa compagne qui l’accuse d’infidélité

Sheila (prénom modifié), 22 ans, n’est pas prête de retourner vivre auprès de son compagnon, âgé de 27 ans. La jeune femme, originaire d’un village du Sud, allègue avoir été rouée de coups dimanche après-midi par son concubin. La raison, dit-elle, ce dernier s’était rendu à une fête d’anniversaire samedi et ce n’est que le lendemain vers midi qu’il est rentré. Elle le soupçonne d’infidélité.

Cela fait cinq ans que Sheila vit en concubinage. Femme au foyer, elle a deux enfants en bas âge à sa charge. Samedi, son compagnon s’est rendu à une fête. « Il est allé seul à un anniversaire, mais n’est pas rentré à la maison aussitôt après la fête », raconte la jeune femme.

Sheila a longtemps attendu en vain. « Je l’ai téléphoné, mais c’est vers 9 heures le lendemain qu’il m’a répondu. Il m’a dit qu’il était toujours chez le proche qui fêtait son anniversaire », explique-t-elle. C’est vers midi que ce le compagnon est retourné chez lui. « Quand il est arrivé, il avait un suçon au cou. Je lui ai réclamé des explications, mais il m’a juré qu’il n’avait rien fait de mal», poursuit Sheila. Le ton est vite monté et la jeune femme dit avoir été rouée de coups par son compagnon. « Il m’a donné des coups de poing et de pied et heureusement qu’une belle-sœur est intervenue », précise la victime. 

Ressentant des douleurs, elle s’est rendue à l’hôpital puis au poste de police où elle a consigné une déposition pour agression contre son concubin.  Elle a ensuite quitté le toit conjugal. « Il y a deux ans, il m’avait frappée. Samedi c’était plus violent. J’ai préféré retourner chez ma mère. Malgré cela, il m’a appelée pour me demander de le pardonner. Il me faut encore du temps pour m’en remettre », dit-elle.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !