Live News

Réouverture partielle des frontières : le protocole sanitaire pour les travailleurs du secteur hôtelier fait débat 

À peine officialisé, le protocole sanitaire pour les employés des hôtels et autres travailleurs de ce secteur fait l'objet de critiques. La moitié des mesures annoncées doivent être revues, selon l’association des professionnels du tourisme.

Son président, Daniel Saramandif, affirme que ces directives prêtent à confusion pour beaucoup d’acteurs concernés. Il évoque un manque de précisions dans le document. 

La publication pècherait par le flou, par exemple, en ce qui concerne les opérateurs appelés à véhiculer les touristes, dès le 1er octobre prochain à l’ouverture partielle des frontières mauricienne.

Un avis que ne partage pas totalement Bissoon Mungroo, président de l’association des petits hôtels de charme, des améliorations pouvant être apportées, dit-il. 

La présence d’un officier de police près des centres de quarantaine est nécessaire, réclame-t-on, pour éviter des prises de bec, entre autres entre les agents de sécurité des centres et les locaux ainsi qu'un va-et-vient intempestif.  

Le directeur de la Mauritius Tourism Authority, Lindsay Morvan, justifie le contenu du document.  S'il évoque une confusion dans l'interprétation, il se montre pleinement confiant, s’appuyant sur les prochaines formations qui seront dispensées pour la bonne mise en application du protocole.

Entre-temps, les membres de l’association des professionnels du tourisme continuent à éplucher le document. Ils comptent communiquer un avis plus complet prochainement. Ce, à  quoi certains répondent déjà que la formation servira à combler tout ce que le protocole ne peut expliquer en détails.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !