Live News

Réouverture des frontières : ces entrepreneurs qui galèrent pour voyager 

Les voyages d'affaires ont repris mais non sans couacs.

Avec la réouverture complète de nos frontières, les entrepreneurs, les commerçants et autres hommes d’affaires s’envolent à l’étranger dans le cadre de leurs activités professionnelles. Mais en fonction des vaccins effectués, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. 

Qui dit réouverture complète des frontières, dit reprise des voyages, pas seulement pour le tourisme, mais aussi pour les affaires. D’ailleurs, Devika Ghunsam, Managing Director de Clavis Travel Bureau, ne manque pas de demandes à ce niveau. « Nous avons un bon nombre de commerçants qui veulent voyager en ce moment. D’ailleurs, une cinquantaine d’entre eux s’envolent ce samedi 2 octobre pour la Turquie pour acheter des marchandises. Ils voulaient aller en Chine, mais la quarantaine imposée de 14 jours les ont fait opter pour la Turquie  où il n’y a pas de restrictions », explique-t-elle. Parmi sa clientèle, elle compte aussi des entrepreneurs et des hommes d’affaires. « Ces personnes ont attendu la réouverture complète pour effectuer leurs voyages d’affaires. Mais un bon nombre d’entre eux ne peuvent pas se rendre en Europe, car ils n’ont pas fait le vaccin adéquat. Il y a un certain mécontentement à ce niveau », explique-t-elle. 

Vaccin pas reconnu 

Aisha Allee, PDG et fondatrice de Blast BCW, en sait quelque chose. « Nous avons un bureau à La Réunion qui a, d’ailleurs, soutenu nos opérations mauriciennes en période de crise. Plusieurs de nos clients en France et à la Réunion veulent me rencontrer (Ndlr : avant la pandémie, elle s’y rendait tous les mois). Je suis incapable de le faire, car je suis vaccinée avec la Covaxin que la France ne reconnaît pas. Le fait de ne pouvoir pas voyager a un impact sur les nouveaux projets de la compagnie et, par conséquent, sur nos opérations », déplore-t-elle. 

Suren Surat, CEO de SKC Surat, fait ressortir que cela pose problème d’aller en Europe où seulement quatre vaccins y sont autorisés (Ndlr : Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson. « Une personne qui n’a pas fait un de ces vaccins doit passer 10 jours en isolation. Ce qui a un coût, car c’est dix jours additionnels à ajouter sur le budget. À notre niveau, on va patienter un peu, soit jusqu’à janvier, avant de voyager pour les affaires », explique-t-il. En attendant, il continuera à s’appuyer sur les moyens digitaux comme Zoom ou Teams pour correspondre avec les membres de son équipe à La Réunion et à l’Afrique du Sud où la compagnie possède des bureaux. 

Comme Suren Surat, plusieurs entrepreneurs préfèrent éviter de voyager. « J’ai reçu le vaccin Covaxin qui n’est pas reconnu en Europe. Par ailleurs, si je pars en Chine, il me faudra passer 14 jours en quarantaine. C’est décourageant ! Je ne me vois pas voyager avant 2023 », affirme Georges Young, directeur de Young Bros. Quant à Léon Maurel, directeur de Phydra, il envisageait de voyager ce mois-ci, mais s’est finalement ravisé. « Avec le nombre des cas asymptomatiques et l’éventualité que je doive être mis en quarantaine si je contracte le virus à l’étranger, je préfère ne pas voyager pour le moment », fait-il ressortir.  

Plus de procédures

En revanche, d’autres entrepreneurs n’ont pas le choix. Rahul Chawla, Managing Director d’Etchelle Papers Ltd et propriétaire de l’hôtel Welcome Inn, s’envole pour l’Inde pour affaires le 10 octobre prochain. Il fait part des difficultés qu’implique aujourd’hui le simple fait de voyager. « Il y a beaucoup plus de procédures. Par exemple, pour obtenir la carte vaccinale internationale, il faut attendre plusieurs jours alors que l’idéal aurait été de l’avoir en ligne et dans un laps de temps bien plus rapide. De même, le rendez-vous pour effectuer le test PCR n’est pas facile à obtenir. Tout cela est compliqué et retarde les choses », déplore-t-il. 

Administration de la troisième dose de vaccin
  Date pour l’administration de la troisième dose Vaccin qui sera administré  Bon à savoir 
Vaccinés  du Covaxin Du 2 octobre au 9 octobre  Johnson & Johnson  
Vaccinés à l’AstraZeneca (période 19 au 30 avril dernier) 4 octobre au 8 octobre  AstraZeneca Quand le stock d’AstraZeneca sera épuisé, les autres vaccinés à l’AstraZeneca recevront une dose de Johnson & Johnson.
*Le ministre de la Santé, le Dr Kailesh Jagutpal, a donné ces indications vendredi après-midi. 

Pour Aisha Allee, l’idéal serait que les autorités facilitent l’accès des Mauriciens en Europe en leur accordant la possibilité de se faire injecter le vaccin approprié. « En termes de communication, nous pouvons aussi mieux faire, car actuellement il y a beaucoup d’informations contradictoires qui circulent », ajoute-t-elle. 

Quant à Kevin Ramkaloan, CEO de Business Mauritius , il fait ressortir que le vaccin a été fait pour protéger la population et que cela a aidé le pays à aller de l’avant avec la réouverture. « Il faudra maintenant miser sur la solution de boost up dose quand on aura les stocks nécessaires afin de permettre à ceux qui veulent voyager de se rendre dans les destinations souhaitées », indique-t-il. Roshan Seetohul, président de l’Outsourcing and Telecommunications Association of Mauritius (OTAM), abonde dans le même sens. « Il faut voir quels sont les vaccins qui seront proposés pour la troisième dose », soutient-il, tout en soulignant qu’il préfère attendre avant de voyager, le temps que tous les paramètres soient bien définis.


Le nombre de pays qui sont ouverts ou fermés aux Mauriciens 

  • 5 pays sont ouverts sans aucune restriction ou exigence particulière pour la plupart des voyageurs, dont la Colombie, la Costa Rica.  
  • 145 pays sont ouverts avec certaines restrictions. Les frontières sont en effet ouvertes aux voyageurs, à condition d’être complètement vacciné et / ou de fournir un résultat de test PCR ou de test antigénique négatif à la Covid-19 et / ou d’entrer en quarantaine à l’arrivée. À titre d’exemple, l’Afrique du Sud, l’Arabie Saoudite, la Belgique, le Brésil,  le Canada, etc.  
  • 76 pays sont fermés, notamment l’Argentine, le Bénin, la Corée du Sud, etc. Seuls les ressortissants, les résidents et d’autres voyageurs dans certains cas particuliers peuvent entrer dans le pays. 

Source : Internet


JoomayeDr Zooberr Joomaye : « Une demande faite au GM anglais pour qu’il reconnaisse le schéma vaccinal mauricien »

Comme plusieurs pays n’acceptent pas le schéma vaccinal mauricien, le Dr Zooberr Joomaye, président du comité de vaccination, recommande à ceux qui souhaitent voyager de bien se renseigner sur les vaccins autorisés dans les pays où ils veulent se rendre. « Ceci dit, aucun pays n’oblige le voyageur à se faire vacciner pour entrer sur son territoire. De même, tout comme à Maurice il y a des conditions pour entrer sur notre sol, ces pays appliquent eux aussi leurs propres politiques », fait-il ressortir. Il souligne aussi que les Mauriciens qui veulent partir en Europe et dont les vaccins effectués ne sont pas reconnus peuvent toujours effectuer la quarantaine ou l’isolement dans ces pays.

Il indique aussi au passage que des mesures ont été prises pour que certains pays acceptent le schéma vaccinal mauricien. « Nous avons fait une demande au gouvernement anglais pour qu’il reconnaisse notre schéma vaccinal. Nous attendons actuellement une réponse à ce niveau. Nous sommes aussi en négociation avec l’Union européenne quoique certains de ces pays acceptent le Sinopharm et le Covaxin. Les discussions sont en cours. Nous suivons la situation de près », a-t-il précisé. Pour ce qui est de l’administration de la troisième dose, il avance que l’exercice a déjà débuté pour le Sinopharm. « Nous proposerons très bientôt la troisième dose pour l’Astra Zeneca et le Covaxin », a-t-il conclu. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !