Magazine

Renvoi du festival Noulesa : les spectateurs seront remboursés

Noulesa

Le renvoi du Festival Noulesa a soulevé un tollé. Des organisateurs de l’évènement et des artistes n’ont pas hésité à faire part de leur frustration sur les réseaux sociaux car Noulesa prévoyait de célébrer l’art sous toutes ses formes.

Il devait avoir lieu au Val de Vie à Petit-Camp le samedi 4 mai. L’organisateur rassure ceux qui ont acheté leur billet seront remboursés.  Les principaux concernés s’expliquent sur le renvoi du concert.

Shailend Kumar Hurry de Zilart, société organisatrice du festival Noulesa, explique le renvoi de ce spectacle.

« Avant la tenue du festival, nous n’avions pas encore obtenu le ‘’clearance’’ de la police. Val de Vie osi so ban permis pa ti au point Aussi, nous avons appris que les éléments sonores du festival dérangeaient les habitants. Nous avons donc accepté de renvoyer l’évènement à une date ultérieure et dans un autre lieu. Ceux qui ont acheté leur billet, s’ils le souhaitent, seront remboursés auprès de la billetterie. Ceux qui souhaitent toujours assister à Noulesa pourront acheter leur ticket bientôt » confie-t-il. Il communiquera les informations sur la date et le lieu dans quelques jours. Kumar Bent, chanteur jamaïcain, sera toujours l’artiste principal de Noulesa – Eco Music Art Food Festival.

Il indique qu’il bénéficie du soutien de la majorité de ses sponsors et qu’il a investi près de Rs 1.2 million pour la tenue de la manifestation à Val de Vie. D’ailleurs, Zilart est une boîte de production et d’événementiel.

Vishal Dayal, propriétaire de Val de Vie, pour sa part, fait comprendre qu’il a insisté auprès de l’organisateur de Noulesa pour faire sa demande de permis. « Je détiens tous les permis nécessaires pour accueillir des événements. J’ai informé l’organisateur qu’il devait lui aussi avoir une autorisation de la municipalité et de la police. Il m’a dit qu’il a l’habitude d’organiser des événements et il savait quel permis il devait obtenir », dit-il.

Farhad Dowlut, maire de la ville de Vacoas-Phoenix, fait ressortir que Val de Vie a attendu un peu plus d’un an pour pouvoir obtenir son permis d’opération, car le lieu ne respectait pas certains critères. « Un comité siégera bientôt et nous allons vérifier le dossier de Val de Vie », annonce le maire.

Il ajoute que Val de Vie détient un permis pour opérer un « multipurpose hall » et un autre pour « events organiser ». « Le premier permis lui donne l’autorisation d’organiser plusieurs types d’événements dans une salle couverte. Le deuxième lui autorise à organiser des événements. Or, le Festival Noulesa allait se tenir dans un espace ouvert et les réglages sonores dérangeaient les habitants de Morcellement Lenoir à Petit-Camp et Valentina. L’organisateur ne détenait pas l’Occasional Permit » dit-il.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • I want to grow my income