Live News

Renouvellement de la flotte : Air Mauritius : le remplacement de neuf avions en cours

Bœing 737 Max Le Bœing 737 Max ne semble plus dans la course dans la liste d’options envisagées par Air Mauritius.

Air Mauritius s’apprête enfin à recevoir son second A330neo ce vendredi 21 juin. Elle est également en discussions pour acquérir des appareils afin de remplacer ses deux A319. Ses trois ATR-72 seront eux aussi remplacés d’ici trois ans. Ils s’ajouteront à deux nouveaux appareils livrés fin 2019 et deux autres en 2023.

Air Mauritius poursuit sa campagne visant à renouveler sa flotte. La compagnie nationale d’aviation est en discussions avec Airbus, Bœing et le Brésilien Embraer, pour remplacer ses deux A319 qui, avec 15 et 17 ans en opération, se font vieillots. Le choix se fera entre l’A321neo, le Bœing 737 Max, l’Embraer E190-E2 et l’Airbus A220. Pour l’heure, les trois constructeurs sont traités sur un pied d’égalité. Il est prévu qu’Air Mauritius tranche en décembre. C’est ce qu’on confirme au niveau de la direction.

Depuis quelques années, la compagnie nationale d’aviation n’a que des Airbus et des appareils du constructeur franco-italien ATR dans sa flotte. Bœing a disparu de ses radars depuis le début des années 2000. Le Bœing 737 Max ne semble plus dans la course. En mars, les régulateurs aériens et compagnies aériennes ont interdit de vol les 394 appareils de ce type qui étaient en opération dans le monde. C’est une conséquence directe du crash de l’avion de Lion Air le 29 octobre dernier et de celui d’Ethiopian Airlines le 10 mars dernier. Bœing est tenue pour responsable de ces accidents qui ont causé la mort de 346 personnes.

C’est Embraer, plus précisément son E190-E2 surnommé le « Profit Hunter », qui intéresse la compagnie nationale d’aviation. Le dernier né du constructeur brésilien avait été présenté à Air Mauritius le 26 juillet 2018 à l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam. Quatrième plus grand fabricant de jets au monde, Embraer a été racheté par Bœing en 2018.

Le remplacement des trois ATR 72-500, utilisés pour rallier Plaisance à Plaine-Corail, Rodrigues, figure est aussi prévu. Air Mauritius se donne trois ans pour remplacer ces appareils dont l’entretien est de plus en plus coûteux. Mais il est peu probable que la compagnie opte pour le même type d’avions car la piste de l’aéroport de Plaine-Corail sera rallongée pour passer de 1 200 mètres à 2 300 mètres.

Cela permettra à Air Mauritius d’y faire atterrir des avions de plus grande capacité tout en réduisant le nombre de vols sur la connexion avec Rodrigues. Ce qui devrait rendre cette ligne viable. Air Mauritius opère sur cette destination à perte et perçoit une subvention de l’État.

Négociations avec Airbus

Après avoir accusé réception d’un A350neo, l’Aapravasi Ghat en avril, elle accueillera le second, baptisé Chagos Archipelago, ce vendredi 21 juin. Les A350neo rallient Plaisance à Londres. Ils sont aussi déployés sur d’autres destinations long-courrier. L’arrivée de deux A350-900 à la fin de l’année figure dans le programme pour remplacer deux A340-300.

Mais la direction d’Air Mauritius est en négociations avec Airbus en vue de repousser leur arrivée à l’an prochain. Une décision devrait intervenir dans une quinzaine de jours. Vu la situation financière de la compagnie qui accuse des pertes depuis plusieurs trimestres, financer quatre nouveaux appareils en une seule année serait un fardeau lourd à porter.

Cette situation résulte de la livraison des deux A350neo cette année-ci alors que leur arrivée était prévue l’an dernier. La livraison de deux autres A350 est prévue en 2023. Air Mauritius a aussi enclenché le processus pour remettre à neuf les cabines de ses deux A330-200 qui opèrent sur l’Australie et l’Inde.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !