Xplik ou K

Relations syndicales : du rififi au sein du National Transport Corporation Employees Union

cnt Certains membres du NTCEU réclament des explications.

Isa Dusmohamed, fondateur du groupe syndical  de la National Transport Corporation, demande aux membres du comité exécutif de se retirer en attendant le verdict de la cour, par rapport à sa légitimité.

«Nous demandons au Registrar la tenue d’une Assemblée générale, dans une salle que nous louerons nous-mêmes, et à laquelle nous convierons des représentants du Registar. Nous demandons aux membres actuels du comité exécutif de se retirer en attendant la décision de la cour. Notez que nous ne réclamons pas leur révocation, ce qui serait contraire aux règlements », explique Isa Dusmohamed, trésorier du National Transport Corporation Employees Union (NTCEU).

Une bataille juridique oppose depuis quelque temps ce dernier au président du NTCEU, A. Ishram. Cela depuis que le premier nommé a accusé le comité exécutif de diverses irrégularités, notamment la « confiscation » du registre des comptes (cash book). Dans la foulée, le trésorier a été démis de ses fonctions. Selon ce dernier, son limogeage a été décidé par le comité exécutif et non par l’assemblée des membres, contrairement aux règlements régissant le fonctionnement du syndicat.

Selon Isa Dusmohamed, « c’est le président du NTCEU qui aurait exigé que le cash book soit remis à une tierce personne. C’est contraire aux rules and regulations. »

Selon l’ex-trésorier, il aurait été évincé pour ne s’être pas présenté à une réunion du comité exécutif, bien qu’il ait reçu une lettre en ce sens. Il se défend : « J’ai été convoqué un mardi pour me présenter le lendemain. Cela ne se fait pas, normalement, une convocation se fait par courrier, sept jours en avance », dit-il.

« Vu que le syndicat doit poursuivre ses activités, nous demandons la tenue d’une nouvelle élection des membres du comité exécutif, en mars prochain. Toutefois, nous ne souhaitons pas que les membres actuels puissent être candidats. Ils devront se retirer en attendant que la cour se prononce sur cette affaire », soutient Isa Dusmohamed.

La première audience dans cette affaire a eu lieu le 29 janvier dernier.

Plusieurs membres du syndicat se seraient rangés derrière M. Dusmohamed, à l’exemple de l’ex-président du NTCEU, de l’ex-secrétaire et de l’ex-assistant-secrétaire. « Ce n’est pas la manière de procéder, avance l’ex-président. Si M. Dusmohamed a fauté, il aurait dû être convoqué devant un comité pour s’expliquer. On n’a pas suivi les procédures requises pour suspendre le trésorier de ses fonctions », insiste-t-il.

La rédaction a tenté d’entrer en contact avec le président du syndicat, mais en vain. Par ailleurs, en l’absence de Sunil Gopal, Communication and Public Relations Officer à la  National Transport Corporation (NTC), nous avons sollicité un commentaire de la responsable des ressources humaines de la NTC. Elle a demandé du temps pour recueillir toutes les informations nécessaires avant de se prononcer sur cette querelle entre syndicalistes.

Le soutien d’autres membres

M. Chuttoo, ex-assistant-secrétaire du NTCEU, soutient Isa Dusmohamed. « Je désapprouve la manière de faire envers M. Dusmohamed. Le comité exécutif n’a pas suivi les procédures », dit-il. K. Bholah, ex-secrétaire du syndicat commente : « Les membres du comité exécutif ont fauté. À cause d’eux, tous les membres risquent d’être sanctionnés. Le Registrar doit réagir », déclare-t-il. « Le comité exécutif ne peut tenir une assemblée sans convoquer chaque membre par courrier comme l’exigent les règlements. »