Live News

Relations sexuelles avec mineure : un employé d’hôtel blanchi

Âgé de 24 ans, un artiste employé dans un hôtel a été acquitté, par la magistrate Darshana Gayan, de la cour intermédiaire.

Le jeune homme était poursuivi sous deux accusations de relations sexuelles avec une mineure. La Cour l’a disculpé en évoquant que la version de la plaignante n’était pas crédible.

Ce jeune homme de 24 ans, issu de Baie du Cap, avait plaidé non coupable sous deux accusations d’avoir eu des rapports sexuels avec une adolescente de moins de 16 ans. Au moment des faits, en 2011, la victime était âgée de 13 ans. Les délits ont été commis mars et avril 2011 à la plage La Prairie et à Baie du Cap respectivement.

Le sudiste avait catégoriquement nié les allégations formulées à son égard. Il avait expliqué, dans sa déposition en cour, que la plaignante avait émis cette fausse allégation parce qu’elle était jalouse de sa femme.

« Versions contradictoires »

Dans son jugement, la magistrate a indiqué que l’adolescente, à plusieurs reprises, s’est contredite dans sa version. Ses dépositions consignées à la police et celles faites cour ne corroboraient pas.  En cour, elle a expliqué que la première fois qu’elle a eu des relations sexuelles avec le sudiste en mars 2011, elle avait saigné.

Or, nulle mention de ce fait n’a été consigné dans sa déposition. L’ado s’est aussi embrouillée dans ses dires en affirmant que cet incident s’est déroulé plusieurs années auparavant et qu’elle ne se rappelait pas de tous les détails. La cour conclut que sa version n’est pas crédible. Elle a pris en considération le rapport médical mentionnant l’examen effectué sur l’adolescente.  Il indiquait que l’adolescente était sexuellement active. Pour ces raisons, la cour a disculpé le sudiste, faute de preuves.

  • The news 218i Gran Coupé

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !