Faits Divers

Relations sexuelles avec mineure : deux ans de prison pour un maçon

Le maçon avait plaidé non-coupable devant la Cour intermédiaire.

Il avait eu des relations sexuelles avec une mineure de 12 ans en octobre 2013, dans une villa à Belle-Mare. Un maçon de 31 ans a été condamné à deux ans de prison.

Répondant d’une accusation de « sexual intercourse with a minor under the age of 16 », cet habitant de Poste-de-Flacq avait plaidé non-coupable devant la Cour intermédiaire.  

Dans son jugement, la magistrate Adeelah Hamuth dit avoir pris en considération le fait que l’accusé avait fait des aveux dans ses dépositions et avait raconté les circonstances dans lesquelles il avait eu des rapports sexuels avec la mineure. 

La magistrate fait ressortir que le contenu de la déposition de l’accusé est demeuré incontesté. Pour elle, le maçon n’est pas une personne honnête, vu ses diverses explications concernant l’âge de la plaignante. 

Rencontre en 2013

Selon la police, le maçon avait affirmé avoir commencé à sortir avec l’adolescente en janvier 2013. Ils étaient en communication régulière au téléphone. Ils se sont rencontrés à deux reprises en septembre 2013. D’après le maçon, le 4 octobre 2013, l’adolescente lui a dit qu’elle avait fugué de sa maison. Ils se sont ainsi rendus à une villa à Belle-Mare, en compagnie d’une amie de l’adolescente et de l’oncle de l’accusé. C’est là-bas qu’ils ont eu des rapports sexuels.     

Le maçon avait également témoigné sous serment. Il a indiqué que la plaignante lui avait dit qu’elle était âgée de 18 ans.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !