Actualités

Relations internationales : l’Angleterre chancèle et Maurice…

Brexit

Un des principaux acheteurs du Made in Mauritius et deuxième marché pour le tourisme, la Grande-Bretagne est engloutie dans une crise sans précédent. Ses gouvernants n’arrivent toujours pas à trouver la formule acceptable à tous pour quitter l’Union européenne, comme l’ont voté les Britanniques en juin 2016. Le point avec Dr Takesh Luckho, économiste.

« Le Brexit est une source d’inquiétudes tant pour les Européens que pour les partenaires commerciaux tels que Maurice. Avec le vote-sanction du parlement britannique contre le deal de sortie qu’a mis en avant Theresa May et l’approche de la date du retrait de l’Union européenne, il y a beaucoup de volatilité et d’incertitude », affirme notre interlocuteur. « Les répercussions sur Maurice pourraient être vastes. Est-ce qu’on pourra avoir libre accès à ce marché comme c’est le cas aujourd’hui ? Qu’adviendra-t-il des étudiants mauriciens qui s’y trouvent ? »

Et d’ajouter : « Dans le court terme et en attendant un retour à la normale, c’est la livre sterling qui sera sous pression. En juin 2016, après le vote en faveur du Brexit, la monnaie britannique a chuté lourdement. Aujourd’hui, elle chancèle toujours. Tout ça a une incidence sur les industries associées à ce marché dont le tourisme. »

Quand un partenaire important d’un bloc économique est en situation délicate, c’est le regroupement qui est sous pression. Selon Dr Takesh Luckho, le Brexit pourrait avoir une incidence négative sur d’autres pays européens, entrainant l’euro vers le bas.