Faits Divers

Relations consenties : une mineure porte plainte contre un soldat de la SMF

C’est le dimanche 10 mars qu’une adolescente de 17 ans accompagnée de sa mère s’est rendue au poste de police de La Tour Koenig. Dans sa déposition, elle a porté plainte contre un officier affecté à la Special Mobile Force pour attouchements sexuels (attempt upon chastity).

La victime a souhaité avoir un entretien privé avec une Woman Police Constable dans la salle interview du poste. L’entrevue s’est faite sous caméra vidéo. La jeune fille explique avoir rencontré un policier posté à la Special Mobile Force. Ce dernier l’aurait agressé sexuellement, à cinq reprises, entre le 19 janvier 2019 et le mois de février 2019. Le présumé agresseur l’aurait conduit chez lui, dans son appartement de La Tour Koenig, et ce, avec son consentement.

Selon la victime, le soldat de la SMF lui a promis le mariage et lui a dit qu'il était divorcé. Toutefois, elle a appris qu'il était toujours en relation avec sa femme. L’adolescente a relaté l'affaire à sa mère et souhaitait faire une déclaration. En raison de l'indisponibilité d’un officier de la Child Development Unit et du fait que la mère est un témoin à charge, la victime devra se présenter à nouveau au poste de police où elle devra consigner une déclaration supplémentaire (« further statement ») et formelle dans cette affaire. L’enquête se poursuit.