Economie

Régulation financière : lancement d’un centre d’excellence régional

fsc Le centre d’excellence régional se trouvera non loin des locaux de la FSC.

Les autorités cherchent à donner un nouvel éclat à la juridiction financière. La Financial Services Commission, en collaboration avec l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), lancera un centre d’excellence régional sur la régulation financière. Le lancement se fera ce vendredi 15 mars à Ébène.

Àl’issue de cette cérémonie, des réunions regroupant plusieurs experts se tiendront pendant deux jours. Le Regional Centre of Excellence (RCE) portera essentiellement sur des activités de renforcement de capacités. Ces formations seront destinées aux régulateurs financiers des régions d’Afrique australe et orientale.

Le centre sera également appelé à mener des recherches sur des thèmes majeurs relatifs aux services financiers et aux malversations financières sur les marchés régionaux. Le RCE fournira aussi des conseils sur les normes minimales à faire respecter au niveau régional.

Ces deux dernières années, le centre financier mauricien cherche à se mettre au diapason des exigences internationales en matière de régulation. L’intérêt est de mettre en évidence le rehaussement du niveau de contrôle règlementaire et de se transformer en un pôle régional afin d’attirer davantage d’investisseurs étrangers pour faire transiter leurs capitaux à travers Maurice.

N’étant plus le centre privilégié pour faire transiter les capitaux vers l’Inde, Maurice compte se positionner davantage comme un pont stratégique entre l’Afrique et l’Asie. La mise en vigueur de l’imposition fiscale à 100 % en Inde, à partir de ce 1er avril, les exigences du Common Reporting Standard (CRS), de la Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA), du Base Erosion and Profit Shifting’ (BEPS) et le règlement général sur la protection des données (RGPD) ont poussé les autorités vers une remise en question de leur stratégie de développement.

Certaines initiatives avec la promulgation des lois intéressent davantage des opérateurs qui optent pour des nouveaux créneaux. L’ouverture de la licence Sandbox, l’acceptation de dépositaires d’actifs numériques et de marchés d’actifs numériques, la Blockchain et autres applications de la Fintech sont des éléments tangibles de l’orientation du centre financier vers des prestations haut de gamme.

La Fintech constitue une force majeure pour transformer la structure de l’industrie financière en Afrique subsaharienne. Des nouvelles technologies sont développées et mises en œuvre dans cette région. Maurice détient un potentiel pour changer l’environnement concurrentiel dans le secteur financier au niveau régional. La Fintech brise les structures traditionnelles et créé de l’efficience en ouvrant la chaîne de valeurs des services financiers. Certes, elle soulève des inquiétudes sur des nouvelles vulnérabilités et la régulation fait face à un défi de prévenir contre les abus dans cette sphère.  

Pour faire face à l’inadéquation de l’enseignement par rapport aux besoins de l’industrie, le Financial Services Institute (FSI) dispense des formations professionnelles selon les besoins du marché. Cette instance du Mauritius International Financial Centre renouvelle sans cesse les séances afin d’être en accord avec un marché dynamique.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !