Live News

Refus d’initier une enquête après les décès de dix patients dialysés : la Renal Disease Patients Association tape du poing sur la table

Le secrétaire de la Renal Disease Patients Association, Bose Soonarane

La Renal Disease Patients Association tape du poing sur la table. Le secrétaire de l’association, Bose Soonarane, s’interroge sur les raisons pour lesquelles les autorités ne veulent pas situer les responsabilités. Cela, après le refus du ministre de la Santé, Kailash Jagutpal, d’initier une enquête sur le décès de dix patients dialysés.

Selon Bose Soonarane, l’association n’écarte pas l’option d’un recours à la justice. « Mo pa pe compran kifer le minis pe per pou ouver enn lenket », lance-t-il en expliquant que des proches des personnes dialysées décédées et certains patients dialysés ont l’intention de poursuivre le ministère de la Santé en justice pour "négligence médicale".

Il explique qu’il est tout à fait légitime que le ministère initie une enquête pour statuer les responsabilités, et aussi afin d’éclaircir les doutes pour la population.

À savoir que le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, a été catégorique : « I do not intend to order enquiry ». Il répondait à la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, ce mardi 20 avril, à l’Assemblée nationale. Elle était axée sur les 10 patients dialysés décédés au cours de ces trois dernières semaines. Le leader de l’opposition voulait savoir si le ministre Jagutpal ordonnerait la mise sur pied d’une « full-fledged inquiry » sur les circonstances entourant ces décès. Ce à quoi le ministre a répliqué par la négative.

  • Health matters

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !