Politique

Réforme électorale : Ramgoolam contre l’idée de donner plus de pouvoirs aux leaders

Navin Ramgoolam

Navin Ramgoolam se dit contre l’idée de donner plus de pouvoirs aux leaders des partis politiques pour choisir les candidats de leur choix, dans le cadre de la réforme électorale. Le leader des rouges a aussi égratigné le gouvernement en affirmant que la majorité agirait en catimini en ce qu’il s’agit de la réforme électorale.

Il a indiqué que le système que le gouvernement veut instaurer a été rejeté par la commission Collendavelloo. L’ancien premier ministre a ainsi avancé que le MMM commet une énorme erreur s’il soutient le projet de loi sur la réforme électorale.

Navin Ramgoolam a mis en garde que la communauté « Population générale » sera la plus pénalisée dans la formule proposée. L’ancien Premier ministre a rappelé qu’il n’est pas venu de l’avant avec la réforme même lorsqu’il avait la majorité de trois-quarts en 2014. Pour lui, il faudrait inclure trois conditions-clés dans la réforme : la représentation féminine, le financement des partis politiques et la loi anti-transfuge. Pour Navin Ramgoolam, le PTr est contre l’idée d’un nouveau recensement de la population. Cela intensifiera le communalisme dans le pays : « Pensez en termes du mauricianisme».