Live News

Réforme électorale : le MMM votera le projet de loi si des changements y sont apportés, selon Bérenger

Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM) a une nouvelle fois abordé le dossier de réforme électorale, lors d’un point de presse, ce mardi 4 décembre 2018. 

Paul Bérenger précise que le MMM votera le projet de loi sur la réforme électorale si des changements y sont apportés. Il propose que 63 députés (60 à Maurice et 3 à Rodrigues) soient élus au suffrage universel et 20 autres selon le système de représentation proportionnelle. Ce projet de loi sera présenté en première lecture à l'Assemblée nationale par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, ce mardi.

« À ce stade, nous disons non à la proposition de 63 + 12 + 6 et 10 ! Si gouvernement éna intention pou change so proposition, fer li.  Nou ava reazir à la limier de sa banne nouvo propositions là », a déclaré Paul Bérenger. 

Pour rappel, le projet de loi sur la réforme électorale, présenté par le Premier ministre, propose 63 élus selon le système de First-Past-The-Post (FPTP),  12 à la proportionnelle et 6 à 10 sièges additionnels alloués par les leaders politiques pour remplacer le Best Loser System.

Le gouvernement doit obtenir une majorité de 3/4 à l'Assemblée nationale pour que le projet de loi sur la réforme électorale soit voté. Pour l'heure, il ne dispose que de 45 députés sur 69. En clair, le gouvernement doit avoir le soutien de sept autres députés pour obtenir la majorité de 3/4. Le MMM compte sept députés à l'Assemblée nationale. 

Autre sujet abordé lors de cette conférence de presse : l’affaire Tarolah. Paul Bérenger affirme que « le comportement de la Speaker (Maya Hanoomanjee) est révoltant». Selon lui, le député du MSM, Kaylan Tarolah, aurait dû être suspendu de l'Assemblée nationale. 

La réaction du leader des mauves fait suite à la réponse de Maya Hanoomanjee au député du MMM, Reza Uteem sur l’affaire Tarolah. Le député avait demandé à la Speaker, au début de la séance parlementaire ce mardi, si elle donnerait suite à cette affaire après la «privilege complaint» qu’il a déposée contre Kalyan Tarolah, lundi 3 décembre. La Speaker a répondu en ces termes: «I have said I will communicate with you in due course. The matter is not subject to debate… ».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor