Live News

Réduction salariale, redéploiement du personnel et suppression de postes : des tentatives pour limiter la casse aux Casinos de Maurice

La direction des Casinos de Maurice explore toutes les avenues afin de limiter la casse au sein de la compagnie en raison de sa non-rentabilité. Selon des renseignements, une étude de la situation sera bientôt menée et une vague de changements sera enclenchée à partir de l’année prochaine. Ces décisions tournent autour d’une diminution des salaires, d’un redéploiement du personnel, ou encore de la suppression de postes « fictifs ». La fermeture de certains casinos, fait-on comprendre, est à prévoir s’il arrive que la situation ne s’améliore pas.

Les jours se suivent et se ressemblent aux Casinos de Maurice. La situation financière alarmante amène la direction à avoir recours à des décisions visant à sauver non seulement les 4 casinos du pays, mais également le personnel qui a décidé de ne pas opter pour le plan de retraite volontaire imposé par la State Investment Corporation (SIC), le corps paraétatique qui gère, entre autres, les quatre casinos du pays. Il s’avère, avancent des sources, que trois des options principales qui seront privilégiées sont la compression des salaires, le redéploiement du personnel opérant dans les casinos du pays, ainsi que l’abolition de certains postes. Selon des renseignements, une cinquantaine d’employés des casinos seraient « surpayés ». Mais, si la situation demeure inchangée, fait-on comprendre, des « pressions » seront exercées pour la privatisation des casinos. 

Salaires menacés

Des sources basées au Grand Casino du Domaine, qui se situe au Domaine les Pailles, expliquent que ce plan sera mis à exécution au début de l’année prochaine, car « la situation ne fait qu’empirer de jour en jour et les revenus sont en baisse à un tel point que les salaires sont menacés ». « Les casinos, qui ne cessent d’être déficitaires, sont dans le rouge et la majorité des employés craignent pour leurs emplois », tonnent nos sources. D’autres sources basées au Casino de Curepipe précisent, sous le couvert de l’anonymat, que c’est la pandémie de Covid-19, en plus du fait que les Casinos de Maurice étaient déjà non rentables, qui est à l’origine de cette chute. « Depuis le passage de la pandémie, le nombre de joueurs a chuté de plus de 50 %. Malgré cette baisse, la direction des Casinos de Maurice puise dans ce qui reste de ses réserves afin d’effectuer ses dépenses mensuelles », souligne-t-on.

Un rapport établi

La direction des Casinos de Maurice, qui a été sollicitée au téléphone mercredi soir, confirme qu’une « stratégie sera implémentée à partir de l’année prochaine afin de mettre de l’ordre au sein de la compagnie ». « Nous allons d’abord mener une étude afin d’analyser la situation. Un rapport sera établi et des décisions immédiates seront prises. La réduction des salaires, la réaffectation du personnel, ainsi que la suppression des postes fictifs seront nos priorités », explique-t-on. La State Investment Corporation a également été contactée. « Outre ces trois options, un plan de retraite volontaire a été mis à la disposition des employés désirant partir », ajoute-t-on.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !