Live News

Réclamation de Rs 5,4 millions : une société d'accueil poursuivie

bel ombre Le Portlousien a porté plainte à la police après sa chute dans cet hôtel.

Il voulait passer de bonnes vacances avec sa famille. Celles-ci ont tourné au vinaigre lorsqu’il a chuté dans un hôtel du Sud. Souffrant de douleurs atroces au dos, ce Portlouisien réclame des dommages de Rs 5 395 287.74 à une société privée.

C’est une société d'accueil comprenant divers hôtels et complexes, y compris l’hôtel où le Portlouisien a fait une chute, le 12 mars 2018. Un an après, le Portlousien a déposé une réclamation de Rs 5 395 287,74 contre la société en Cour suprême. Le procès sera appelé ultérieurement devant cette instance. Le plaignant a retenu les services de Ravindra Bunwaree, Senior Counsel, et de l’avoué Navin Chandar Rama.

Ce propriétaire d’une boutique a fait le récit de sa mésaventure. « Je voulais passer des vacances inoubliables en famille. Hélas, elles ont viré au cauchemar. Début mars 2018, j’ai réservé quatre chambres dans cet hôtel de Bel-Ombre, du 11 au 12 mars 2018… »
Le 12 mars 2018, le plaignant dit s’être réveillé vers 3 h 20 pour se rendre à la salle de bains. C’est là qu’il a chuté sur une flaque d'eau. Une situation causée par un climatiseur qui fuit. Le plaignant dit avoir tenté de se lever, mais il avait atrocement mal au dos. Il dit avoir dû suivre des traitements après cette chute.

« Négligence de part des préposés de l’hôtel »

À la suite de cet incident, le 7 mai 2019, le client a porté plainte au poste de police de Bel-Ombre. Il avance que l’incident a eu lieu par la négligence, l’imprudence et la faute des préposés de l’hôtel.

Selon lui, ces derniers devaient s’assurer que le climatiseur marchait correctement et qu'il n'y avait aucune fuite. Cela lui aurait évité une chute. Il estime que les préposés de l’hôtel n’ont pas assuré la sécurité des clients.

Ce Portlouisien affirme qu’il suit toujours des traitements pour des douleurs au dos et qu'il souffre énormément quand il a de longs trajets à parcourir. « Cet accident m’empêche de travailler, car je dois passer des heures à l’hôpital. »

En sus ajoute le plaignant, il ne peut plus s'adonner à des activités sportives. Il cite la natation et la marche, entre autres. « Je ne peux me tenir debout durant des heures, car les douleurs réapparaissent. J’ai dû subir une intervention chirurgicale à hôpital».

Pour les préjudices subis, il réclame Rs 5, 395,287.74 de dommages.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !