Actualités

Réclamation de Rs 34,8 M de Rajiv Kumar Beeharry : la MauBank conteste une décision défavorable de la cour

Rajiv Kumar Beeharry Rajiv Kumar Beeharry a été licencié de la MPCB le 22 décembre 2014.

La MauBank, qui a repris les activités de la défunte Mauritius Post and Cooperative Bank (MPCB), estime être lésée par une décision rendue par la cour industrielle le 11 juillet 2019. Cela en marge d’un procès intenté par Rajiv Kumar Beeharry, ancien Chief Executive Officer (CEO) à son ancien employeur pour licenciement injustifié. La Cour suprême a été appelée à intervenir.  

Rs 34 843 865. C’est le montant que réclame Rajiv Kumar Beeharry, ancien Chief Executive Officer (CEO) de la défunte Mauritius Post and Cooperative Bank (MPCB) à son ancien employeur devant la cour industrielle. L’ancien haut cadre estime avoir été injustement renvoyé le 22 décembre 2014. Décision qu’il dit avoir apprise dans une lettre signée par le président par intérim du Conseil d’administration de la MPCB.

Toutefois, alors que le procès devant la cour industrielle n’a pas encore été pris sur le fond, la MauBank Ltd, qui a repris les affaires de la MPCB, s’est vu refuser, par la cour industrielle, le droit d’apporter certains amendements à sa défense initiale, soumise à la cour industrielle. Cela dans une décision rendue le 11 juillet 2019. Insatisfaite de la décision, la MauBank s’est tournée vers la Cour suprême. L’institution bancaire a présenté une motion au chef juge Eddy Balancy afin de revoir ladite décision de la cour industrielle.

Rs 1,2 M par mois  

La motion est dirigée contre Rajiv Kumar Beeharry. La présidente suppléante de la cour industrielle, la magistrate Kesnaytee Bissoonauth, est citée comme co-défenderesse dans l’affaire.  

La motion a été appelée le mardi 30 juillet 2019. La MauBank, est représentée par Me André Robert, Senior Attorney. Rajiv Kumar Beeharry est représenté par Me Hiren Jankee, avoué. Ce dernier a informé le chef juge qu’il objecte à la motion de la MauBank Ltd. Il a demandé un renvoi afin de présenter un contre-affidavit dans l’affaire.

La motion sera maintenant appelée le 2 septembre 2019. Me Doorgesh Kumar Manikaran, Senior State Attorney et représentant la magistrate Keysnaytee Bissoonauth dans l’affaire, a déclaré qu’il s’en remet à la décision de la Cour suprême.  La MauBank estime qu’il est impératif d’annuler la décision de la cour industrielle du 11 juillet 2019 et que le procès devant cette instance ne peut se poursuivre en attendant.

Quoi, qu’il en soit Rajiv Kumar Beeharry, qui habite à Centre-de-Flacq  fait valoir, dans sa plainte devant la cour industrielle, les faits suivants. Il a été employé par la MPCB du « 6 février 2006 au 22 décembre 2014 ».  Son contrat était d’une durée initiale de cinq ans et a été renouvelé le 19 janvier 2011 pour une autre période de cinq ans. Il devait rester en poste jusqu’au 8 février 2016.

L’ancien CEO avance qu’il touchait un salaire de base mensuel de Rs 612 302 et une rémunération mensuelle moyenne de Rs 1 239 698. Somme qui comprend une prime de productivité et une allocation de voiture entre autres facilités. Le 22 décembre 2014, dit-il, dans sa plainte, il est démis de ses fonctions sans aucune raison.  D’où sa décision de réclamer des indemnités de licenciement.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !