Live News

Rapport Lam Shang Leen : le Bar Council estime qu'il est inapproprié de mener des enquêtes parallèles après l'institution d'une Task Force

Le Bar Council estime qu'il est inapproprié de mener des enquêtes parallèles après la Task Force mise sur pied par le gouvernement pour enquêter sur les personnes dont les noms ont été cités dans le rapport de la commission d'enquête sur la drogue. C’est ce qui ressort d’un communiqué émis par le conseil, ce mercredi 22 août.

Le Bar Council revient également sur les critiques formulées à l’encontre du Conseil et de l’Association des avoués dans le rapport. Il trouve malheureux que ses dirigeants n’ont pas été interrogés lors des auditions. Le Conseil de l’ordre des avocats estime qu’il est encore plus inapproprié de se pencher sur le comportement des avocats alors que des plaintes ont été logées en Cour suprême sous forme de Judicial Review et qui concerneront justement des avocats. Toutefois, le Bar Council estime qu’il est urgent et nécessaire de prendre des sanctions rapides et nécessaires contre tout avocat dont le comportement porterait atteinte à la profession. Le conseil soutient, par ailleurs, que toute sanction imposée à un avocat, sans qu’il ne soit capable de se prévaloir du principe de justice naturelle, sera préjudiciable à la profession.

Le Bar Council tient à préciser que la commission d’enquête n’a pu établir la culpabilité des avocats mentionnés et qu’elle s’est basée sur des informations non-déterminées en publiant ces recommandations. De plus, la commission a raté une occasion de faire des propositions pour des amendements à la loi afin de règlementer la profession légale, peut-on y lire. Le Conseil de l’ordre des avocats note enfin que le code d’éthique interdit à tout homme de loi de se comporter de manière malhonnête et impose l’obligation d’agir avec intégrité dans toute circonstance.