Live News

Rapport économique qui fâche : le torchon brûle entre  le gouvernement et la MCB

Désaccord entre le gouvernement et la Mauritius Commercial Bank (MCB). La dernière édition de MCB Focus de la banque n’est pas du goût du ministère des Finances. Ce rapport fait notamment état des inquiétudes sur la performance du secteur de l’exportation et sur la croissance économique. 

Il est indiqué que pour les six premiers mois de l’année, la valeur des marchandises exportées a été de Rs 38,34 milliards, contre Rs 40,3 milliards générées durant la période similaire en 2017. Et ce, bien que Statistics Mauritius ait décidé de maintenir ses projections pour les recettes à l’exportation à Rs 84 milliards. Au chapitre de la croissance économique, la MCB estime qu’elle sera à 3,7 %, ce qui signifie une révision à la baisse de 0,1 % par rapport à la précédente projection faite en juin. 

Des estimations qui sont loin de plaire au gouvernement, en particulier au ministère des Finances. Une source à l’Hôtel du gouvernement s’étonne que le rapport de MCB Focus projette une image aussi négative de Maurice alors que le pays a été plébiscité en deux occasions. Dans le dernier rapport Doing Business 2019 publié par la Banque mondiale, il est dit que Maurice a gagné cinq places en comparaison au dernier pointage. « Ce nouveau classement a permis à Maurice de rejoindre le Top 20 des pays ayant un cadre favorable à la facilitation des affaires. Dommage que certaines institutions mauriciennes ne reconnaissent pas les résultats des efforts économiques du pays, alors que nous faisons bonne figure, selon les agences internationales de renom. » Cette même source cite le score de 79,5 points sur 100, qui a permis à Maurice de se hisser au 1er rang en termes de gouvernance globale sur une liste de 54 pays d’Afrique, selon l’Ibrahim Index of African Governance rendu public le 29 octobre dernier. 

Projections initiales

Une autre source autorisée à l’Hôtel du gouvernement n’hésite pas à remettre en question les estimations de la banque. « Les projections initiales de la MCB ont souvent été différentes du chiffre de croissance calculé par Statistics Mauritius », soutient-elle. Elle ajoute qu’en octobre 2012, la MCB avait prédit une croissance de 3,1 % alors que les chiffres de l’époque indiquaient une progression à hauteur de 3,6 %. « La MCB avait aussi fait une prévision de 3,2 % de la croissance en 2013, alors que le taux enregistré était de 3,4 % », précise cette source. 

On apprend que l’Economic Development Board (EDB) devrait, dans les jours qui suivent, donner la réplique officiellement au rapport MCB Focus. Le but, dit-on, est « de mieux mettre en perspective les indicateurs économiques qui nous sont favorables ». Il convient de faire ressortir que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, avait dans le passé à l’Assemblée nationale, cité le rapport de MCB Focus, qui avait à l’époque, salué le progrès économique du pays.