Live News

Rapport du PRB 2020 : dernier coup d’accélérateur 

Le Pay Research Bureau complètera les consultations avec les organisations syndicales dans les semaines à venir. C’est ce que nous confirme une source proche du dossier. Afin de pouvoir publier ce rapport, tant attendu par les 80 000 fonctionnaires, en octobre 2020, les membres de ce bureau ont décidé d’accélérer la fréquence des consultations. 

Lors des dépositions devant Sardanund Nursing, directeur du Pay Research Bureau (PRB) et les hauts fonctionnaires, les groupes syndicaux ont pu faire état de leurs griefs et faire leurs propositions.

Le syndicat de la police a été le dernier à participer à cet exercice. Jaylall Boojhawon et plusieurs membres de la Police Officers’ Solidarity Union (POSU) ont déposé devant les responsables du Pay Research Bureau au courant de la semaine écoulée. 

Leurs revendications touchent quatre principaux thèmes : une hausse de 50 % du salaire de base des policiers, du simple constable à l’assistant au commissaire. « C’est la force policière qui fait entrer le plus d’argent dans les caisses de l’État », affirme le président de la POSU. Le syndicat réclame une allocation spéciale à tous les policiers affectés aux postes de police et qui travaillent dans des conditions difficiles. Il souhaite une couverture d’assurance pour la force policière et demande que le dimanche soit considéré comme un jour férié. Ceux qui travaillent le dimanche doivent être doublement rétribués. La POSU réclame également une « Enquiry Allowance ». Le document soumis fait également de nombreuses propositions concernant la promotion, les allocations versées aux chefs inspecteurs et la Risk Allowance.

Rashid Imrith, le président de la Fédération des syndicats du secteur public, qui avait été un des premiers à soumettre des revendications, explique que les syndicats s’attendent maintenant à ce que le PRB appelle toutes les parties concernées afin de finaliser la première ébauche de ce document.  Il explique que la première revendication de la fédération est de démocratiser les conditions de service. « Tout fonctionnaire doit pouvoir obtenir un ‘Passage Benefit’, pas seulement les Permanent Secretaries. On souhaite que le privilège soit étendu à tous les fonctionnaires », avance-t-il.

Risk Allowance

Une nouvelle formule pour ceux qui bénéficient de voitures hors taxes est aussi souhaitée. Rashid Imrith espère que tous les fonctionnaires puissent bénéficier de cette mesure au moins une fois durant leur carrière. « On pourrait donner la chance à tous, en se basant sur le temps de service. Un fonctionnaire qui ne touche pas gros pourrait alors s’acheter une petite voiture ou un deux-roues », explique le syndicaliste. Il y a aussi la question des conditions de service et de promotion au sein de la Fonction publique. « Une personne doit au moins avoir une promotion au cours de sa carrière », déclare Rashid Imrith.

La prochaine étape pour le PRB devrait être l’audition des syndicats du secteur de la Santé. Seule la Senior and Other Nursing Association a déposé ses revendications. La Nursing Association et la Nurses Union n’ont pas encore présenté leur dossier. 

Nasser Essa, président de la Nurses Union, souhaite l’introduction d’une Risk Allowance pour tous les employés du secteur de la Santé. À ce jour, les employés de l’hôpital psychiatrique Brown-Séquard et de l’hôpital de Poudre-d’Or, spécialisé dans le traitement de la tuberculose, sont les seuls à percevoir cette allocation. 

L’autre combat concerne la Retention Allowance, qui était, à la base, une allocation pour les employés qui restaient à Maurice pour exercer. Cette allocation avait été supprimée en 2017, mais la clause qui stipule qu’un employé qui décide de quitter le pays devra rembourser l’allocation est maintenue. La Nurses Association demande la réintroduction de cette allocation ou que cette clause soit supprimée. L’exemple d’un infirmier - qui a dû rembourser Rs 250 000, ayant été contraint de quitter le pays pour des raisons personnelles avant l’âge de la retraite – est cité.

Les membres du PRB comptent ensuite se rendre à Rodrigues pour écouter les revendications de la Rodrigues Regional Assembly et d’autres parties concernées. Au retour de la délégation, le PRB convoquera les fédérations pour finaliser l’ébauche du rapport.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP